Actualisé

CaraïbesLa tempête Erika fait au moins trois morts

La tempête tropicale a fait au moins trois morts sur l'île de la Dominique, provoquant inondations et glissements de terrain. Ses vents faiblissaient à son passage au large de la Guadeloupe.

Le passage d'Erika pourrait avoir fait de nombreux morts, comme s'y attendent les autorités de l'île de la Dominique.

Le passage d'Erika pourrait avoir fait de nombreux morts, comme s'y attendent les autorités de l'île de la Dominique.

Les corps d'un homme âgé et de deux enfants ont été retrouvés enterrés par un glissement de terrain dans le village de Good Hope, sur la côte est de la Dominique, dans les Petites Antilles, selon le site du journal local The Dominican.

Deux frères qui avaient décidé de rentrer chez eux pour chercher des affaires malgré l'ordre d'évacuation auraient été emportés par les eaux à l'ouest, près de Roseau, capitale de l'île anglophone. Deux autres personnes auraient disparu ailleurs sur l'île et les autorités s'attendent à ce que le bilan s'alourdisse, toujours selon le journal.

La tempête tropicale s'éloignait encore des côtes de la Guadeloupe à 20h00 (heure en Suisse), soufflant des rafales jusqu'à 75 km/h à son passage à quelque 255 kilomètres de l'île, après des pointes de jusqu'à 85 km/h plus tôt jeudi, selon le dernier bulletin du Centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Saint-Barthélémy et Saint-Martin restaient jeudi après-midi en «vigilance rouge fortes pluies et orages» et la Guadeloupe en «orange» pour «fortes pluies et orages» selon le bulletin le plus récent de Météo France. Cet organisme a toutefois abaissé à «jaune» l'avis concernant la Martinique.

Pluies diluviennes

Les autorités haïtiennes et de la République dominicaine ont appelé les habitants à la plus grande vigilance avant l'arrivée d'Erika, prévue vendredi.

«L'ensemble du pays est menacé par des pluies diluviennes et aussi des vents qui, s'ils ne sont pas d'intensité cyclonique, sont suffisamment dangereux pour nous», a expliqué mercredi Ronald Sémelfort, le directeur du centre national de météorologie d'Haïti (CNM). Les intempéries sont souvent dévastatrices dans le pays le plus pauvre de la Caraïbe. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!