Intempéries : La tempête fait une victime en Belgique
Actualisé

Intempéries La tempête fait une victime en Belgique

La tempête qui frappe l'Europe a fait un mort jeudi en Belgique. Une digue risque de céder aux Pays-Bas, alors que 21'000 foyers étaient privés d'électricité en France.

Les intempéries ont provoqué de nombreuses interventions des pompiers à Bruxelles.

Les intempéries ont provoqué de nombreuses interventions des pompiers à Bruxelles.

Un homme de 64 ans est décédé en fin de matinée à Roosdaal, près de Bruxelles, lorsqu'une porte massive de quatre à cinq mètres de haut lui est tombée dessus, a indiqué la police à l'agence Belga. Toujours dans la région bruxelloise, la chute d'un poteau électrique a légèrement blessé l'occupant d'un véhicule à l'arrêt.

Les intempéries ont également provoqué de nombreuses interventions des pompiers en Wallonie et à Bruxelles, essentiellement en raison de chutes d'arbres et de toitures endommagées. Plusieurs cours d'eau wallons ont été placés en phase d'alerte de crue.

Digue menacée

Aux Pays-Bas, une dizaine d'habitants du village de Tolbert, près de Groningue (nord-ouest), ont été évacués jeudi matin en raison des risques d'effondrement d'une digue liés à des inondations, a indiqué un porte-parole des autorités locales, Michiel Zijlstera. «Si la digue lâche, l'eau pourra atteindre jusqu'à un mètre de hauteur», a- t-il dit.

«Nous ne nous attendons plus à ce que la digue cède mais cela dépendra aussi du vent», a déclaré plus tard dans la journée une porte-parole des Ponts et chaussées. M. Zijlstera a de son côté souligné que la situation restait «critique». L'état d'urgence a été décrété afin d'interdire l'accès du village et «éloigner les touristes», selon la commune de Leek dont fait partie Tolbert.

Une centaine d'animaux ont également été évacués des fermes, situées comme le village sur un polder - des terres asséchées conquises sur la mer - d'une superficie de 200 hectares, soumis depuis plusieurs jours à des vents violents et de fortes pluies.

Une éolienne perd deux pales

En France, quelque 21'000 foyers étaient privés d'électricité dans le Nord-Pas-de-Calais, dont 10'000 dans la seule région de Valenciennes. Aucun blessé n'était néanmoins à déplorer, selon les pompiers.

A Etaples, deux pales d'une éolienne située près de l'autoroute A16 sont tombées au sol, selon les pompiers. Plusieurs poids lourds se sont retournés sur l'autoroute A1 (Lille-Paris).

Dans le port de Calais, un ferry de la compagnie SeaFrance a rompu ses amarres alors que le vent a atteint jusqu'à 110 km/h, selon la capitainerie du port. Il a traversé le bassin dans lequel il se trouvait, avant de percuter un câblier d'Alcatel. Des dégâts matériels sont à déplorer sur les deux navires, selon la capitainerie.

La tempête frappe aussi le sud de l'Europe. Tous les vols de jeudi soir ont été annulés entre la Corse et le continent en raison d'une tempête, avec des rafales atteignant parfois 200 km/h, qui a provoqué des dégâts dans le nord de l'île, placée en vigilance orange.

La tempête frappe aussi le sud de l'Europe. Des vents jusqu'à 100 km/h sont ainsi attendus jusqu'à dimanche sur la Sardaigne, perturbant les transports maritimes dans la région.

Vingt mille foyers privés d'électricité en France

Environ 20'000 foyers étaient privés d'électricité jeudi soir dans les Alpes françaises en raison de la neige et du vent, a annoncé Electricité Réseau Distribution France (ERDF). Un bulletin de vigilance aux avalanches a été émis pour la Savoie, la Haute-Savoie et l'Isère.

Vers 21h15, ERDF dénombrait «10'116 clients coupés» en Haute- Savoie, «4725» en Isère et «environ 5000» en Savoie, ont dit les porte-parole du gestionnaire des réseaux d'électricité dans ces trois départements, qui ne prévoient pas de retour à la normale avant vendredi.

Les dégâts occasionnés par les intempéries ne sont pas encore recensés, la nuit interdisant toute réparation. Mais classiquement, la neige pèse sur les arbres jusqu'à les faire «tomber sur les lignes», ou des glissements de terrain «peuvent entraîner des poteaux électriques», explique-t-on chez ERDF en Isère.

«On a aussi des routes coupées par la préfecture en raison des avalanches, qui empêchent nos techniciens d'accéder aux sites, et la neige est par ailleurs très collante», ajoute-t-on en Savoie.

Dès jeudi soir, des «manoeuvres télécommandées» ont permis de rétablir le courant dans certains secteurs. Au plus fort de la panne, la Savoie a compté «plus de 6000 clients» privés d'électricité, et l'Isère «environ 10'000 clients».

Dans l'après-midi, Météo France avait prévu des risques d'avalanches spontanées «très forts», soit de 5 sur une échelle de 5, dans les massifs du Mont-Blanc (Haute-Savoie), de Belledonne (Isère), et tous les massifs de Savoie (Bauges, Beaufortin, Vanoise, Maurienne, Haute Tarentaise).

(ats)

Corse : arrêt des trafics maritime et aérien

Le trafic maritime et aérien entre la Corse, placée en vigilance orange, et le continent a été interrompu jeudi et les services d'urgence étaient en état d'alerte en raison d'une tempête ponctuée de rafales de vent à 200 km/h qui balaye l'île où 2.000 foyers étaient privés d'électricité en soirée.

La compagnie régionale Air Corsica a annoncé l'annulation des vols au départ de Corse et en provenance de Paris, Marseille et Nice en raison des très mauvaises conditions météorologiques et les aéroports ont été fermés.

Le trafic maritime a été suspendu et les ports, sur les quais desquels des camions ont parfois été renversés par le vent, ont été fermés.

Quelque 400 pompiers et les services de l'Equipement de Corse-du-Sud et de Haute-Corse ont effectué des dizaines d'interventions, notamment pour dégager des arbres tombés sur les routes. Quelque 2.000 foyers étaient privés d'électricité en Haute-Corse où de nombreuses routes sont coupées.

Les zones les plus affectées dans ce département sont les régions de Bastia et Saint-Florent et le Cap Corse où des rafales de vent à 200 km/h ont été enregistrées. Les pompiers ont dû intervenir sur des toitures endommagées et à la suite de destructions de vérandas et baies vitrées et de chutes de persiennes et objets divers.

En Corse-du-Sud, le vent soufflant à des vitesses de 130 km/h et les vagues ont provoqué des dégâts sur le littoral occidental. Météo France a mis en garde contre un risque de submersion dans cette partie de l'île, notamment dans les golfes d'Ajaccio, de Sagone et du Valinco.

Les préfectures des deux départements ont lancé des appels à la prudence, conseillant notamment de limiter strictement les déplacements en raison des risques de chutes de rochers et d'arbres sur les routes.

Ton opinion