Ouragan Gustav: La tempête menace la Nouvelle-Orléans
Actualisé

Ouragan GustavLa tempête menace la Nouvelle-Orléans

La tempête tropicale Gustav, qui a fait 51 morts en Haïti et huit en République dominicaine, s'est élognée de l'île jeudi.

Elle risquait de se transformer en un puissant ouragan qui menacera La Nouvelle-Orléans, trois ans après la catastrophe de Katrina.

Le sud-est de Haïti, où l'on dénombre 25 morts, est la région la plus touchée, du pays, a précisé la sécurité civile haïtienne, ajoutant que de nombreuses habitations avaient été détruites mardi et mercredi par l'ouragan, des routes coupées, des ponts submergés et des villages inondés.

La plupart des victimes ont trouvé la mort dans l'effondrement de leurs maisons ou ont été tuées par la chute d'arbres. En République dominicaine, l'ouragan a fait huit morts, tous des membres d'une même famille, à la suite d'un glissement de terrain, selon la Défense civile.

Jeudi, Gustav se rapprochait matin des côtes de la Jamaïque et menaçait de se transformer à nouveau en un ouragan, selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, basé à Miami. Une alerte à l'ouragan a été lancée pour toute la Jamaïque et un avis d'ouragan pour les îles Caïmans. Une alerte à la tempête tropicale était par ailleurs en vigueur pour la province de Granma, à Cuba.

Stocks d'eau et d'aliments

A 14h00 locale (20h00 suisses) Gustav se trouvait à quelque 55 km à l'est de Kingston, la capitale jamaïcaine. La tempête, avec des vents d'une force de 110 km/heure, se déplaçait vers l'ouest à une vitesse de 7 km/heure. Le NHC a averti que «Gustav pourrait devenir un ouragan avant de toucher la Jamaïque».

Dans l'île, l'activité était quasi-normale jeudi, même si les habitants se dépêchaient de faire des courses pour stocker suffisamment d'alimentation et d'eau pour plusieurs jours. On constatait aussi de longues files d'attentes aux stations-service, et plusieurs centres d'accueil d'urgence ont été ouverts dans toute l'île.

Selon les prévisions du NHC, Gustav pourrait passer entre les îles de Cuba et la Jamaïque, frôler les îles Caïman puis la pointe ouest de Cuba. Les autorités cubaines ont ordonné l'évacuation de 50 000 personnes, a fait savoir la télévision nationale. Gustav pourrait ensuite frapper le sud-est de la Louisiane avec la force d'un ouragan lundi soir.

Le département américain de la Sécurité intérieure a appelé les habitants du golfe du Mexique à se préparer au passage de Gustav qui pourrait toucher La Nouvelle-Orléans, presque trois ans jour pour jour après le passage de l'ouragan Katrina, qui avait quasiment détruit la ville et fait des milliers de victimes.

Etat d'urgence en Lousiane

Les autorités de l'Etat se préparaient au pire et le gouverneur, Bobby Jindal, a décrété l'état d'urgence et annoncé des plans de début d'évacuation des zones côtières. «Tant qu'il y aura un risque de tempête, je resterai en Louisiane», a déclaré le jeune gouverneur républicain.

Le maire démocrate de La Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, critiqué pour l'insuffisance de la réaction de son administration après Katrina, devait quitter plus tôt que prévu la convention démocrate de Denver pour être présent dans sa ville au moment critique.

La compagnie anglo-néerlandaise Shell a commencé mercredi à évacuer son personnel de ses plates-formes off-shore et devrait avoir évacué plus de 1200 personnes d'ici à la fin de la semaine. Elle prévoit que sa production, qui atteint 510 000 barils de brut par jour, commence «à être affectée à partir de jeudi».

Le français Total pourrait lui interrompre sa production pétrolière dans la zone à partir de samedi. Chevron et ExxonMobil n'avait pas prévu de baisse de production ou d'évacuations pour l'instant.

La Nouvelle-Orléans avant l'arrivée de l'ouragan Gustav:

(ats)

Ton opinion