Inclusion - La tenniswoman Naomi Osaka lance une collection de maillots de bain
Frankies Bikinis
Publié

InclusionLa tenniswoman Naomi Osaka lance une collection de maillots de bain

La championne de tennis, numéro 2 mondiale, s’implique désormais dans la mode en collaborant avec différentes marques.

par
Emmanuel Coissy

Elle mouille le maillot côté court et, désormais, côté… piscine! La joueuse de tennis Naomi Osaka a lancé, le 10 mai, une collection de swimwear en collaboration avec la marque américaine Frankies Bikinis. Le label, fondé par la Californienne Francesca Aiello, se positionne en faveur du Body Positive en commercialisant des grandes tailles et en faisant poser des mannequins de différentes physionomies sur sa boutique en ligne. C’est d’ailleurs un aspect essentiel du partenariat avec la joueuse japonaise, âgée de 23 ans.

Frankies Bikinis
Frankies Bikinis
Frankies Bikinis

La numéro 2 mondiale du tennis a un corps athlétique et elle mesure 1m80. Un profil marginal peu considéré par l’industrie de la mode. D’où son combat contre les standards: «Je pense qu’il est vraiment important que les marques conçoivent des vêtements pour toutes les femmes et pas seulement pour certaines tailles, formes ou morphologies. À mes yeux, il est important de collaborer avec des marques pour lesquelles l’inclusion est une priorité.» La collection comprend des bikinis et des une-pièce (du XS au XXL).

Égérie de Louis Vuitton.

Égérie de Louis Vuitton.

La mère de Naomi Osaka est Japonaise et son père Haïtien. La tenniswoman vit aux États-Unis depuis l’âge de 3 ans et a renoncé à sa double nationalité. Elle a remporté quatre titres du Grand Chelem (deux fois l’US Open et deux fois l’Open d’Australie). Sa personnalité hors normes a naturellement attiré l’attention du monde de la mode. Au début de l’année, Louis Vuitton et l’horloger suisse TAG Heuer ont annoncé que la joueuse était leur nouvelle ambassadrice.

Ambassadrice de TAG Heuer.

Ambassadrice de TAG Heuer.

Ses victoires sur le terrain et les contrats signés avec des sponsors ont fait d’elle la joueuse de tennis la mieux payée de tous les temps. Ses revenus en 2019 sont estimés à 37,4 millions de dollars par le magazine «Forbes». Pour comparaison, Roger Federer, champion des partenariats publicitaires, aurait gagné 106,3 millions de dollars cette année-là.

Davantage d’infos sur frankiesbikinis.com

Ton opinion

3 commentaires