Etats-Unis: La tête de serpent dans les brocolis serait du sabotage
Actualisé

Etats-UnisLa tête de serpent dans les brocolis serait du sabotage

Une chaîne de restauration américaine qui avait servi à l'un de ses clients des brocolis dans lesquels il avait trouvé une tête de serpent est passée à la contre-attaque.

Elle a porté plainte contre X pour découvrir l'auteur de ce qu'elle considère comme un sabotage.

La chaîne Carlson, propriétaire des restaurants TGI Friday's, a annoncé vendredi qu'elle avait porté l'affaire à la connaissance de la police de l'Etat de New York à l'issue de son enquête interne.

L'incident est survenu dimanche soir dans un restaurant de Cliffton Park, dans la banlieue d'Albany (nord-est). Le client avait rapporté à un serveur son assiette dans laquelle il avait repéré ce qu'il avait d'abord pris pour un champignon.

Dans la foulée, TGI Friday's avait retiré les brocolis de tous ses menus. «Dans le cadre de l'enquête, l'objet en question a été envoyé à un laboratoire indépendant pour analyse, et aujourd'hui le laboratoire a confirmé par écrit que l'objet en question, une tête de serpent, n'avait jamais été cuisiné», a expliqué le groupe.

Déposée dans la nourriture

«Il en a été déduit que la tête de serpent a été déposée dans la nourriture à un moment après le processus de préparation culinaire», a poursuivi Carlson.

«Nous ne savons pas qui a été impliqué dans l'acte insensé de dénaturation du produit, mais nous coopérons pleinement avec les autorités et poursuivrons le ou les individus impliqués avec tous les moyens juridiques possibles», a déclaré la porte-parole de Carlson, Amy Freshwater.

Selon l'entreprise, la police n'a pour le moment écarté aucune piste. Le client, qui s'était vu offrir son repas, avait lui indiqué au journal Albany Times Union qu'il n'avait pas l'intention de poursuivre TGI Friday's.

(ats)

Ton opinion