1er août au Grütli: La tolérance est le secret du succès du pays

Actualisé

1er août au GrütliLa tolérance est le secret du succès du pays

«La tolérance constitue le secret du succès de la Suisse et ce qui la rend si unique», a déclaré le Vert Antonio Hodgers, prononçant le discours du 1er août sur la prairie du Grütli.

Pour le conseiller national genevois, la tolérance, «cette capacité à vivre ensemble et à respecter les différences», représente la «quintessence de notre identité», selon la version écrite de son allocution.

Le pacte de 1291 n'a pas conduit à la «création d'un seul pays avec un seul peuple et une seule culture», mais à l'alliance de trois cantons qui ont proclamé qu'ils se souciaient ensemble de leur sécurité et privilégiaient une forme de cohabitation. Chacun tenait toutefois à conserver son indépendance et ses particularités. Le principe de tolérance a façonné la Suisse: des «cantons avec des religions et des langues différentes se sont groupés dans un respect mutuel», a rappelé Antonio Hodgers.

«Ces valeurs sont basées sur la démocratie», a-t-il déclaré avant de citer Rousseau et de rappeler que les politiciens ne sont pas élus pour dominer le peuple, mais pour le conseiller. Chaque citoyen porte une part de responsabilité dans la démocratie.

Pays d'émigration

A l'occasion du centième anniversaire de l'organisation de défense de la jeunesse Pro Juventute, le jeune politicien s'est demandé quels étaient les rêves, les espoirs, mais aussi les peurs des jeunes de 1912, au commencement d'un siècle.

Le Genevois a ainsi rappelé que la Suisse du 19ème siècle était un pays d'émigration, «avant de devenir un pays d'immigration». Et de tracer un parallèle entre les «jeunes suisses du 19ème» qui «étaient les jeunes arabes de 2012», qui «partent outre-mer pour trouver une vie meilleure». (ats)

Ton opinion