La traite d'humains, un marché mirobolant

Actualisé

La traite d'humains, un marché mirobolant

Le traite des êtres humains a atteint des proportions «épidémiques» durant la dernière décennie et représente un «marché» annuel mondial de 50 milliards de francs, a prévenu hier le Conseil de l'Europe, principale institution de défense des droits de l'homme du continent.

Il est «beaucoup plus facile de passer les frontières avec des personnes qu'avec de la drogue ou des armes», a expliqué la direction générale des Droits de l'homme lors d'un séminaire sur la question à Athènes. «Les profits sont très élevés et les risques très faibles.»

On estime que 600 000 à 800 000 personnes font l'objet de cette forme d'esclavage chaque année, dont 80% sont des femmes et des enfants contraints au commerce illégal du sexe. Parmi les autres victimes figurent des donneurs d'organe et ouvriers agricoles forcés.

(ap)

Ton opinion