La traque à la vodka frelatée assèche les gosiers russes
Actualisé

La traque à la vodka frelatée assèche les gosiers russes

La Russie veut bannir l'alcool frelaté de son territoire. Les restaurants sont les premiers touchés par cette décision.

Après une réforme lancée pour lutter contre la contrefaçon, les vins, les cognacs, les whiskies et même la vodka disparaissent des magasins et restaurants en Russie. Cette dernière risque de devenir bientôt «un pays sans alcool», selon des experts.

Les empoisonnements à l'alcool frelaté ont pris en Russie l'ampleur d'une «tragédie nationale» avec plus de 40 000 morts par an. Les autorités ont par conséquent décidé de mettre de l'ordre dans le secteur en renforçant les contrôles.

Une loi entrée en vigueur le 1er juillet impose aux importateurs, grossistes et détaillants de faire passer toutes leurs transactions par un service informatique centralisé, EGAIS, qui doit identifier pratiquement chaque bouteille et la provenance de son contenu.

Chaque bouteille doit par ailleurs porter une nouvelle étiquette fiscale confirmant que les droits ont été acquittés. Les nouvelles étiquettes n'ont toutefois pas été imprimées en quantité suffisante, tandis que les anciennes ne sont plus légales.

(ats)

Ton opinion