Actualisé 15.09.2010 à 08:00

Forcené de BienneLa traque fait délirer les internautes

Le retraité qui met la police en échec depuis plusieurs jours est considéré par certains comme un «héros».

de
Céline Duruz
Le fait divers tourne au gag sur le Net et dans la rue. (Photo: epa)

Le fait divers tourne au gag sur le Net et dans la rue. (Photo: epa)

«Peter K. plus fort que Chuck Norris». Les pages dédiées au forcené biennois, pour ou contre lui, pullulent sur Facebook et comptent des milliers de fans. Des internautes n'hésitent pas à qualifier l'homme qui a tiré sur des policiers, en blessant un gravement, de «héros». Deux T-shirts à son effigie, où l'on peut lire «Catch me if you can», ont même été créés. «Plus pour mettre le doigt sur l'inefficacité de la police que pour saluer son g­este», précise Daniel Magnenat, concepteur du vêtement. «Un retraité face à l'élite de la po­lice et il s'en sort. C'est incroyable!» s'amuse le jeune homme de 24 ans. Une manifestation a même été organisée lundi sur la place Centrale de Bienne: à 18 h, une cinquan­taine de personnes se sont réunies pour lui montrer leur soutien et dénoncer la surenchère policière dans leur ville.

L'engouement autour de ce fait divers est cependant critiqué. «En adhérant à ces pages, les gens ont l'impression de suivre la chasse à l'homme en direct. Ils produisent leur propre actu et exploitent ce buzz au maximum», explique Olivier Glassey, sociologue spécialisé dans les réseaux sociaux. «Peter Kneubühl est l'emblème de tout et n'importe quoi, alors qu'il n'a rien demandé. Ce ne sont pas des clics de souris innocents: de tels propos sont blessants pour la famille de la victime», conclut-il.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!