Exploit: La traversée de l'Atlantique en paddle est stoppée
Actualisé

ExploitLa traversée de l'Atlantique en paddle est stoppée

Nicolas Jarossay s'était lancé le défi fou de traverser l'Atlantique sur un stand up paddle. Il a chaviré dans la nuit de dimanche à lundi et a été contraint à l'abandon.

Nicolas Jarossay avait prévu de parcourir 5000 km en l'espace de 60 à 75 jours debout, à la rame, pour une première mondiale.

Nicolas Jarossay avait prévu de parcourir 5000 km en l'espace de 60 à 75 jours debout, à la rame, pour une première mondiale.

photo: AFP

Le pompier professionnel de 38 ans a chaviré dans la nuit à cause d'un problème technique, apprend-on sur le Facebook de son équipe. «Après avoir passé plusieurs heures dans l'eau, Nicolas a dû être ramené à terre par les secours du Cap Vert», est-il précisé.

Le marin a été brièvement hospitalisé avant de se rendre à l'ambassade de France pour organiser son rapatriement.

Nicolas Jarossay avait prévu de parcourir 5000 km en l'espace de 60 à 75 jours debout, à la rame, pour une première mondiale assurait-il.

Expériences scientifiques

Avec son frêle esquif de 200 kg seulement une fois chargé pour affronter les tempêtes, le Gardois était conscient des risques qu'il encourait en tentant une telle traversée. «Ce que je fais, c'est écrit dans la littérature qu'on ne doit pas le faire», avait-il confié avant son départ.

Il s'était entouré d'une vraie équipe pour l'accompagner dans son aventure, notamment un routeur à terre pour l'orienter sur les flots. «A la voile, un routeur sert à vous dérouter pour éviter une tempête. Là, ça servira plutôt à me dire +accroche-toi+, car je ne vais pas assez vite pour éviter une tempête», soulignait-il encore.

Au-delà de l'exploit sportif, Nicolas Jarossay devait aussi mener deux protocoles scientifiques au cours de son aventure: l'un sur l'observation des physalies, des gélatineux proches des méduses, pour Septentrion Environnement, et un autre, médical, sur l'étude de sa propre fatigue, au moyen d'un électrocardiogramme par jour. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion