Genève: La traversée du lac n'est pas prioritaire pour Berne

Actualisé

GenèveLa traversée du lac n'est pas prioritaire pour Berne

Pont ou tunnel ne sont pas à l'ordre du jour du plan directeur cantonal approuvé par le Conseil Fédéral. Son administration estime qu'il y a des manquements dans le dossier.

par
dra

Le projet de traversée autoroutière du lac est incomplet, affirme en résumé le récent rapport d'examen de l'Office fédéral du développement territorial. Conséquence: si à Genève, le Département des transports a promis l'ouverture du chantier pour 2025, Berne n'a de son côté fixé aucune date. Et pour cause.

Le quotidien «Le Temps» indique que selon l'administration fédérale, plusieurs études font défaut dans ce dossier qui s'apparente à un véritable serpent de mer à Genève.

D'abord, le Canton ne se serait pas assez préoccupé de savoir quels seront les effets de la mise en service fin 2019 du CEVA, la liaison ferroviaire entre la gare Cornavin et Annemasse.

Ensuite, les études manquent sur le développement urbanistique de la rive gauche. Une urbanisation impérative pour que l'Office fédéral envisage de financer une traversée du lac.

Le Département genevois des transports croit toujours à un début des travaux en 2025. Le Conseil d'état a validé l'organisation du projet le 4 mars dernier.

Ton opinion