Actualisé 06.08.2008 à 17:06

La TSR dressera le portrait du discret Bertrand Blier

Chez les Blier, on a le cinéma dans le sang. Bernard, le père, était un génie. Bertrand, le fils, n'est pas mal non plus.

Si le premier n'est hélas plus de ce monde, le second, lui, est bien vivant et toujours aussi discret. Un reportage inédit consacré au papa des «Valseuses» et autre «Combien tu m'aimes» lève un coin du voile. A voir samedi 30 à 9 h 10 sur TSR1 et dimanche 31 à 21 h 55 sur TSR2.

«J'ai eu cette idée en 2002, mais à l'époque les chaînes n'étaient pas trop portées sur l'art. Ensuite, j'ai pris la tête de «Trafic», de «Campus», et ce projet est resté dans les cartons. A la fin d'«Esprits libres», j'ai proposé «L'objet du scandale», et la chaîne a tout de suite accepté.»

Dans une longue interview accordée à «Télé 2 Semaines», Guillaume Durand parle de son nouveau projet. «C'est une émission ludique et culturelle idéale pour le dimanche après-midi, explique-t-il. C'est une vraie idée, pas un débat de plus. L'émission se déroulera dans un décor d'appartement avec des chroniqueurs et des invités. Nous parlerons aussi bien des Ray-Ban de Nicolas Sarkozy que d'un baril de pétrole où des colonnes de Buren.» L'horaire de diffusion, entre les deux parties de «Vivement dimanche», n'est pas un handicap pour l'animateur: «A la télé, tout est casse-gueule, c'est pour ça que c'est excitant. C'est un challenge». Sûr qu'à bientôt 57 ans, Guillaume Durand en a vu d'autres. «Tant qu'à avoir un vieux présentateur, autant avoir un nouveau concept, rigole-t-il. Plus sérieusement, il est temps que les dirigeants de la chaîne comprennent que l'art est important. La télévision, ça n'est pas que Cauet, même si je n'ai rien contre lui.» Verdict dimanche 7 septembre.

Didier Tischler

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!