Actualisé

«La Turquie est punie en la personne de Perinçek»

La presse nationaliste turque se montre très critique à l'égard du jugement rendu vendredi à Lausanne contre Dogu Perinçek.

«Ignoble Suisse», titre samedi en couverture le quotidien Gözcü.

Le jugement est une nouvelle preuve de l'hypocrisie des Européens, poursuit le Gözcü: «l'Europe insiste toujours sur la liberté d'expression, mais sanctionne pourtant une opinion».

«La nation turque est punie en la personne de Perinçek», commente le quotidien de droite Yeni Cag. Le Tribunal lausannois s'est montré «plein de haine», selon le journal.

La presse bourgeoise revient aussi sur le sujet mais se montre pour sa part moins polémique. Le journal Hürriyet cite les mots de Dogu Perinçek, pour qui «le procès a lancé en Suisse un débat sur la criminalisation des opinions historiques».

Dogu Perinçek a déjà annoncé qu'il porterait l'affaire jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme. Le Milliyet et le Sabah, indiquent que M. Perinçek veut porter plainte contre le juge lausannois qui aurait pris une décision «partisane».

La parole à Erdogan

Les propos du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan sur la question arménienne tenus vendredi lors d'un déplacement en Azerbaïdjan ont également récolté un large écho dans la presse turque de samedi.

Sans faire directement référence au procès Perinçek, M. Erdogan a une nouvelle fois rejeté les accusations de génocide formulées à l'encontre des Turcs. «Aucune vérité ne peut être bâtie sur des mensonges», a clamé le Premier ministre.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!