Fiscalité: La Turquie lorgne sur les comptes bancaires suisses de ses citoyens
Actualisé

FiscalitéLa Turquie lorgne sur les comptes bancaires suisses de ses citoyens

La Turquie lorgne sur les comptes bancaires suisses de ses citoyens.

Selon la presse turque, Ankara, sur la base de l'accord entre la Suisse et les Etats-Unis relatif à l'UBS, entend intervenir auprès des autorités helvétiques pour obtenir des informations.

Dans son édition de mercredi, le journal «Zaman» affirme que les autorités turques aimeraient récupérer tout ou partie de l'argent qui a échappé au fisc. Selon des chiffres cités par plusieurs journaux, les fonds turcs déposés en Suisse atteindraient 60 milliards de dollars.

Interrogé par l'ATS, le Département fédéral des finances (DFF) a lui expliqué qu'il n'existe actuellement pas d'accord de double imposition entre la Suisse et la Turquie qui permettrait de fournir des informations en cas d'évasion fiscale.

Les contribuables turcs qui ont placé leurs deniers à l'étranger peuvent s'annoncer aux autorités fiscales de leur pays jusqu'à la fin septembre. Les fraudeurs non coopératifs dont les autorités auront obtenu le nom se verront taxer jusqu'à 50 %.

(ats)

Ton opinion