Actualisé 27.04.2008 à 10:43

La Turquie va assurer une médiation entre Israël et la Syrie

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé samedi que son pays allait entamer une médiation entre la Syrie et Israël pour relancer des pourparlers de paix entre les deux pays, rompus en 2000.

M. Erdogan a fait cette annonce à l'issue d'une visite de cinq heures en Syrie où il a rencontré le président Bachar El-Assad. Selon ce dernier, les discussions «ont traité des moyens d'activer le processus d'une paix juste et totale».

M. El-Assad a salué l'initiative turque et affirmé que Damas coopérerait «à tout ce qui apportera la sécurité et la stabilité dans la région», selon des propos rapportés par l'agence de presse officielle syrienne.

«Il y a eu une demande de la Syrie et d'Israël pour ce type d'action, et la Turquie fera de son mieux à ce titre», a déclaré Recep Tayyip Erdogan à son retour en Turquie. «Cet effort débutera au niveau le plus bas, en cas de succès, si Dieu le veut, il s'achèvera à un niveau plus haut».

Le Premier ministre turc a affirmé que cette initiative s'inscrivait dans la volonté plus large d'Ankara de contribuer à la paix au Proche-Orient. Israël n'a pour l'heure pas réagi.

Les derniers développements suggèrent des progrès dans les négociations en coulisses entre Israël et la Syrie, malgré les tensions au sujet du Liban et d'une frappe aérienne israélienne en septembre contre ce que l'Etat hébreu présente comme un réacteur nucléaire syrien clandestin.

Les derniers pourparlers de paix directs entre Israël et la Syrie ont été interrompus en 2000, les deux pays n'étant pas d'accord sur les modalités de retrait de l'Etat hébreu du plateau du Golan, annexé lors de la guerre des Six-Jours en 1967. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!