La TVR Tuscan S: une voiture pour les méchants et les bons vivants
Publié

La TVR Tuscan S: une voiture pour les méchants et les bons vivants

John Travolta la conduisait dans un film, tout comme Hugh Jackman et Asia Argento. La TVR Tuscan S avait une image de «bad boy», avant même que quelqu’un ne la découvre en Suisse.

par
Bruno von Rotz

Très peu de gens arrivent à s’imaginer une TVR Tuscan des temps modernes, alors que la voiture n’a même pas 20 ans. Mais si l’on évoque les films Opération Espadon ou encore Les Looney Tunes, alors l’image se concrétise, car c’est dans ces films (et dans d’autres) que la TVR Tuscan a à chaque fois joué des rôles majeurs.

Un moteur qui lui est propre

Il existait déjà une TVR Tuscan dans les années 1960, alors équipée d’un moteur V8 Ford. Dans les années 1980, les ingénieurs de TVR ont créé la Tuscan Racer, qui a servi de base pour la Griffith et la Chimeara, dotées de moteurs huit cylindres Rover.

En 1992, TVR a créé la surprise en annonçant la production de son propre moteur, l’AJP8. Ce dernier a d’abord été monté dans la Cerbera, mais très vite, TVR a commencé à développer son propre moteur à six cylindres en ligne. Celui-ci a ensuite été testé dans la Tuscan pour la série de course et proposé également dans la Cerbera 2+2 places.

La TVR Tuscan S Mk2 de 2005 offre une conduite étonnamment civilisée, malgré ses performances de supersportive et sa puissance d’environ 100 ch au litre.

La TVR Tuscan S Mk2 de 2005 offre une conduite étonnamment civilisée, malgré ses performances de supersportive et sa puissance d’environ 100 ch au litre.

Daniel Reinhard / www.zwischengas.com
Selon le constructeur, la Tuscan S est capable d’atteindre une vitesse de pointe dépassant 300 km/h.

Selon le constructeur, la Tuscan S est capable d’atteindre une vitesse de pointe dépassant 300 km/h.

Daniel Reinhard / www.zwischengas.com
Son design est typique d’une GT classique, avec un long capot et un porte-à-faux arrière court.

Son design est typique d’une GT classique, avec un long capot et un porte-à-faux arrière court.

Daniel Reinhard / www.zwischengas.com

Un nouveau modèle

Mais pour le nouveau moteur, on voulait également un nouveau modèle, un successeur à la Griffith. La TVR Tuscan Speed Six a été dévoilée en octobre 1998 à l’occasion de l’«International British Motor Show», à Birmingham. Un an plus tard, fin octobre 1999, c’est une Tuscan argent, présentée dans sa version de série, qui s’est retrouvée sur le stand de TVR au salon de l’automobile de Londres («London Motor Show»).

De nouvelles voies en matière de design

Après l’ère de la forme en coin des années 1980 avec la Tasmin et ses successeurs, ainsi que l’épisode Griffith-Chimaera des années 1990, le propriétaire de la société, Peter Wheeler, voulait un nouveau type de design pour la Tuscan, mis en œuvre par le jeune Damian McTaggart. La voiture devait donner l’impression qu’on avait déposé une feuille de papier sur la coque et la technique. Sa forme devait venir épouser la technique tout en restant élégante. Et c’était une réussite. La Tuscan, avec son toit amovible de type Targa, avait une allure à couper le souffle.

Au niveau moteur, on avait implanté le six cylindres en ligne Speed Six. La Tuscan reposait, pour ainsi dire, sur le cadre tubulaire plus évolué de la Griffith et sur le moteur longitudinal monté très à l’arrière. À l’intérieur aussi, ils ont suivi leur propre voie en créant un cockpit quasiment inédit.

Dans un premier temps, la Tuscan s’est très bien vendue, avec plus de 600 exemplaires écoulés en 2000 et 2001. Mais très vite, les ventes ont stagné. Une nouvelle édition était censée remédier à cela.

La Tuscan Mk2 a fait son apparition en 2005. À l’extérieur, elle se distinguait de son prédécesseur à plusieurs niveaux. La Tuscan S la plus puissante développait désormais une puissance de 400 ch à 7000 tr/min., ainsi qu’un couple de 420 Nm à 5250 tr/min. En 2006, l’entreprise TVR a dû licencier son personnel. Jusque là, près de 2000 Tuscan avaient été construites.

Une vraie GT

Plus de 20 ans après son lancement initial, la TVR Tuscan est toujours aussi moderne et extraordinaire. Et l’Anglaise d’une grande rareté ne manque pas de susciter des réactions étonnamment positives au sein du grand public. La carrosserie en fibre de carbone tout en rondeurs ne cesse de révéler de nouveaux détails et l’ensemble est harmonieux. De plus, elle sonne comme une vraie voiture de course, même si on n’a aucun doute quant à ses performances de supersportive.

Conduire une Tuscan est vraiment plaisant et grâce à sa grande maniabilité, ses dimensions modestes et la visibilité offerte, on pourrait presque s’en servir pour un usage quotidien, d’autant plus que le coffre est suffisamment volumineux pour faire son shopping du week-end. En tout cas, une TVR Tuscan ne fait jamais dans la discrétion.

Ton opinion