«Semaine de la vaccination» – Concerts, villages, publicités: voici où passeront les 100 millions à dépenser
Publié

«Semaine de la vaccination»Concerts, villages, publicités: voici où passeront les 100 millions à dépenser

Persuadé que l’offensive vaccinale «en vaut la peine», le Conseil fédéral a présenté plus en détail ce qui est prévu du 8 au 14 novembre.

par
Angelica Zermatten
Yannick Weber
Après le «tram de vaccination» à Zurich, ce sera le «village de la vaccination», à la gare cette fois-ci.

Après le «tram de vaccination» à Zurich, ce sera le «village de la vaccination», à la gare cette fois-ci.

20min/Marco Zangger

«Être membre d'une communauté implique aussi qu'on abandonne parfois une partie de sa liberté individuelle pour le bénéfice du plus grand nombre, c'est-à-dire, concrètement, qu'on agisse solidairement.» Guy Parmelin a appelé une nouvelle fois mercredi à la vaccination lors de la conférence de presse où ont été présentés des détails de la semaine de vaccination qui aura lieu du 8 au 14 novembre.

Des concerts en plein air et un village dans la gare

Parmi les nouveautés, une série de concerts sera organisée. Budget: 6 millions. La tournée passera par Thoune, Lausanne, Sion, Saint-Gall et Lucerne, où les spectateurs pourront se faire vacciner. Les artistes suisses annoncés sont Stefanie Heinzmann, Danitsa, Stress, Dabu et Kunz, Baschi, Anna Rossinelli et Sophie Hunger.

À Zurich, la gare centrale abritera un «village de la vaccination». Toute la population suisse est la bienvenue, a dit la conseillère d’État Natalie Rickli.

Des unités mobiles de vaccination supplémentaires sillonneront la Suisse, mais leur nombre sera bien inférieur (une quarantaine) à ce qui était initialement prévu (170). Des événements, tels qu’une «nuit de la vaccination» seront proposés, notamment à Zurich. Enfin, des conseillers seront disponibles en ligne pour aider la population qui se pose des questions.

Les détails pour les concerts et pour les lieux de vaccination dans les cantons sont disponibles progressivement sur le site semainevaccination.ch

Revivez le direct de la conférence de presse.

Guy Parmelin a débuté en rappelant que «les vaccins sont le premier pilier de notre stratégie pour vaincre l’épidémie».

Le second est le certificat Covid qui ne doit pas «être vu comme une mesure punitive mais comme une protection offrant un espace de liberté dans un environnement risqué», explique le président. «Chacun a le choix de se faire vacciner ou non. Mais il faut prendre en compte l’intérêt du plus grand monde, l’intérêt de notre vie de tous les jours» poursuit-il.

Faciliter la vaccination

«Le meilleur moyen de revenir à une vie normale, c’est la vaccination», termine Guy Parmelin. Alain Berset a de son côté annoncé que 75% des plus de 18 ans sont vaccinés. «C’est beaucoup, mais ce n’est pas encore assez, d’autant que le nombre de vaccinations par jour diminue. Un effort supplémentaire est nécessaire avant l’hiver», estime le ministre de la Santé.

Les différents objectifs de la Semaine nationale de vaccination, baptisée «Sortir ensemble de la pandémie» ont été dévoilés ainsi:

  • Faciliter l’accès à l’information par la création d’espaces de dialogue pour permettre aux personnes sceptiques de poser leurs questions.

  • Faciliter l’accès à la vaccination à ceux qui ne sont pas encore vaccinés par manque d’informations ou de temps.

  • Aller à la rencontre des gens grâce aux unités mobiles et la mise en place d’«endroits stratégiques».

Le Conseil fédéral est «persuadé que cette Semaine nationale de vaccination en vaut la peine. Aussi financièrement. Les 96 millions de francs prévus ne sont pas tant que ça, comparés au prix des tests de dépistage» affirme-t-il. «Notre objectif, c’est que chaque vaccination soit un succès», conclut Alain Berset

Ton opinion

352 commentaires