«Touche pas à mon poste»: La vanne d'Elie Semoun qui n'a pas faire rire le CSA
Actualisé

«Touche pas à mon poste»La vanne d'Elie Semoun qui n'a pas faire rire le CSA

Au mois de mai, l'humoriste avait fait une blague sur un groupe punk composé de musiciens atteints de trisomie 21. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a sévi.

par
joc

Cyril Hanouna s'est fait taper sur les doigts par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), jeudi. La chaîne D8 et son émission «Touche pas à mon poste» ont été mises en demeure à cause d'une séquence datant du 11 mai dernier, rapporte le Huffington Post. Ce jour-là, Elie Semoun se trouvait sur le plateau pendant que les chroniqueurs donnaient leurs pronostics sur les chances de la France à l'Eurovision. Il a ensuite été question d'un groupe punk composé de musiciens atteints de trisomie 21. C'est là que l'humoriste s'est écrié «On va les niquer les trisomiques!», provoquant des réactions diverses chez les autres intervenants.

Tout de suite après sa blague, Elie Semoun avait regretté ses paroles: «Je pense que je vais avoir des petits soucis... Et voilà, comment briser sa carrière. Je vais avoir un gros problème avec les associations», avait-il lancé sur le ton de l'humour. Cyril Hanouna avait alors pris sa défense, assurant «qu'on peut rire de tout». Mais l'humoriste avait répondu: «Non mais là j'ai peut-être commis une petite boulette».

Quatre mois plus tard, le couperet est tombé: le CSA a rappelé D8 à l'ordre et estimé que les propos d'Elie Semoun «étaient de nature à stigmatiser un groupe de personnes du fait de leur handicap et à alimenter les discriminations». Cyril Hanouna est également visé, puisque le CSA l'accuse de ne pas avoir modéré les propos de son invité: «L'animateur de l'émission n'est pas intervenu pour dénoncer, modérer ou reformuler ces propos qui ont provoqué l'hilarité chez les personnes présentes sur le plateau, ce qui caractérise un défaut de maîtrise de l'antenne», a estimé le Conseil.

Ton opinion