Actualisé 14.09.2012 à 19:49

République tchèque

La vente d'alcools forts interdite après des morts

Le ministère tchèque de la Santé a ordonné vendredi l'interdiction totale de la vente de boissons à plus de 20 degrés d'alcool, à la suite de la vague d'intoxications qui a déjà fait dix-neuf morts.

Plus possible d'obtenir de l'alcool fort en Tchéquie jusqu'à nouvel ordre.

Plus possible d'obtenir de l'alcool fort en Tchéquie jusqu'à nouvel ordre.

Le ministère a ainsi élargi la mesure prise mercredi qui avait interdit la vente de spiritueux à plus de 30 degrés d'alcool dans les kiosques.

«Nous avons élargi cette mesure», a déclaré le ministre de la Santé, Leos Heger, dans une intervention diffusée en direct par la chaîne de télévision publique CT24.

Le ministère dispose, selon lui, d'une analyse démontrant que la plupart des cas d'intoxication ont été dus à l'achat d'alcool dans des magasins et restaurants et non dans des kiosques. «La deuxième raison de cette nouvelle mesure est la découverte d'un premier cas d'intoxication enregistré à Prague», a ajouté M. Heger.

Nouvelle hospitalisation vendredi

Un homme de 30 ans, victime d'intoxication à l'alcool frelaté, a été hospitalisé vendredi à Prague. «L'état du patient est très grave», a déclaré la directrice de l'hôpital Dana Juraskova, citée par l'agence CTK.

La dix-neuvième victime mortelle est une femme de 66 ans, à Havirov (nord-est). Cette région, dont le chef-lieu est la troisième ville tchèque Ostrava (environ 300'000 habitants), est la plus lourdement frappée, avec onze morts.

Une vingtaine d'autres personnes demeuraient hospitalisées vendredi, certaines frappées de cécité et placées dans un coma artificiel. La police tchèque a jusqu'à présent inculpé onze personnes en liaison avec cette affaire, selon son chef Martin Cervicek.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!