Zurich: La vente de son camion lui a-t-elle coûté la vie?
Actualisé

ZurichLa vente de son camion lui a-t-elle coûté la vie?

L'homme retrouvé mort, samedi à Boppelsen (ZH), a été victime d'un meurtre, informe mardi la police. Deux suspects ont été arrêtés. Selon «Blick», ils voulaient acheter un poids lourd appartenant à la victime.

par
ofu

On en sait un peu plus sur le corps sans vie découvert samedi dernier à Boppelsen. Un cycliste avait fait la macabre découverte dans une forêt de la localité zurichoise. Dans un communiqué diffusé mardi, la police affirme que la victime a pu être identifiée: il s'agit d'un homme de 36 ans domicilié à Bülach (ZH). L'autopsie a par ailleurs permis de confirmer la piste de l'acte criminel.

Deux suspects, âgés de 26 et 33 ans, ont pu être interpellés lundi soir en Allemagne. Une demande d'extradition a été déposée contre des Suisses, domiciliés dans le canton de Berne et de Soleure.

«Il devait déjà être mort»

Selon «Blick», la victime gérait sa propre entreprise de transport. Elle a été vue pour la dernière fois vendredi après-midi. «Il est arrivé vers 16h30 et était accompagné de deux hommes», raconte un ouvrier travaillant dans une entreprise de Niederhasli (ZH) devant laquelle la victime avait garé ses deux camions.

Le quotidien affirme que le Zurichois de 36 ans voulait vendre l'un des deux poids lourd pour un prix de 60'000 francs et que les deux hommes étaient de potentiels acheteurs. Le témoin interrogé par «Blick» se rappelle que les individus roulaient à bord d'une auto immatriculée dans le canton de Berne et qu'ils ont apposé une plaque soleuroise sur le poids lourd juste avant de s'en aller faire un tour avec le véhicule. Le témoin affirme ne plus avoir revu la victime, ni son camion.

Un ami du Zurichois de 36 ans explique par ailleurs: «Il n'aurait jamais emprunté la route qui passe à côté de la forêt de Boppelsen pour faire tester son poids lourd. Il devait déjà être mort lorsqu'il est arrivé à cet endroit.»

Contactées, les forces de l'ordre n'ont pas souhaité commenter les faits avancés par le quotidien alémanique.

Ton opinion