Étude: La vérité plus rapide que le mensonge
Actualisé

ÉtudeLa vérité plus rapide que le mensonge

Cacher la vérité requiert de la créativité. Mentir demande donc plus de temps que d'être sincère. L'étude qui le démontre pourrait devenir très utile à la justice.

«Les menteurs sont de plus en plus malins, et nous ne sommes pas meilleurs pour déceler leurs mensonges», s'inquiète Aiden Gregg, psychologue à l'Université de Southampton en Grande-Bretagne. La capacité des criminels à tromper le polygraphe lors d'interrogatoires de police devient préoccupante. Le chercheur a donc mis au point une nouvelle méthode pour améliorer le détecteur de mensonges.

Mentir c'est réfléchir

Le système informatique «Tara» compare le temps de réponse nécessité entre mensonges et vérités. Lors de l'enquête menée par Aiden Gregg, les sujets répondaient à deux questionnaires. Le premier était rempli sincèrement, le second de manière parfaitement malhonnête. Résultat: 85% des personnes sont plus lentes quand il s'agit de mentir. «Les mensonges prennent plus de temps car ils impliquent une activité cérébrale plus complexe», explique le psychologue.

Un tiers plus long

Une journaliste du Sunday Times s'est portée volontaire pour mesurer sa vitesse à raconter des bobards. Le système «Tara» a calculé sa moyenne de temps de réponse honnête à 1.2 secondes et 1.8 secondes pour les mensonges, soit 33% plus long. Le test intéresse déjà la Sécurité américaine, qui utilise largement le détecteur de mensonges.

Ton opinion