Perles de la présidentielle: «La vérité sort de la bouche du Canard»
Actualisé

Perles de la présidentielle«La vérité sort de la bouche du Canard»

Certains Français ont rivalisé d'imagination en votant lors du premier tour du scrutin présidentiel. Le dépouillement a permis de découvrir de belles surprises.

1 / 114
Le nouveau président sera vite confronté à un défi majeur: sceller une majorité claire aux législatives des 11 et 18 juin. (Lundi 8 mai 2017)

Le nouveau président sera vite confronté à un défi majeur: sceller une majorité claire aux législatives des 11 et 18 juin. (Lundi 8 mai 2017)

AFP
Des manifestations anti-Macron ont eu lieu à Paris lundi, à l'appel du collectif «Front social» et des syndicats. (Lundi 8 mai 2017)

Des manifestations anti-Macron ont eu lieu à Paris lundi, à l'appel du collectif «Front social» et des syndicats. (Lundi 8 mai 2017)

AFP
François Hollande et Emmanuel Macron déposent une gerbe ensemble sous l'Arc de Triomphe pour ouvrir les commémorations du 8 mai 1945. (lundi 8 mai 2017)

François Hollande et Emmanuel Macron déposent une gerbe ensemble sous l'Arc de Triomphe pour ouvrir les commémorations du 8 mai 1945. (lundi 8 mai 2017)

AFP

Si le premier tour de l'élection présidentielle française a été incertain, certains électeurs ont préféré l'humour à la prise de tête. Dimanche soir, le dépouillement a réservé quelques trouvailles dont certaines avaient déjà fuité sur les réseaux sociaux dans l'après-midi. Entre jeux de mots, avions en papier et messages de colère, voici un petit florilège de ces bulletins un peu particuliers. La plupart a été comptabilisée comme des votes nuls.

Les références aux affaires de François Fillon ont été nombreuses.

«Pour Pénélope»

Ce baiser d'une fan de Mélenchon lui a fait perdre une voix, selon Francetvinfo.

Cette personne a décidé de voter pour son chien «fidèle, honnête, et pas du tout menteur».

Au rayon des collages, on retiendra.

«Dans le Fillon», «Hamon tour de voter», «filet de Macron»: le roi des jeux de mots.

Quoiqu'on aime bien le «Penalty pour Lyon»

Un électeur qui pense aux suivants

Un camembert... Président

(20 minutes)

Ton opinion