La version palestinienne de l'Histoire dans des manuels israeliens
Actualisé

La version palestinienne de l'Histoire dans des manuels israeliens

Des livres scolaires israéliens destinés à des élèves arabes présentent la version palestinienne de la création de l'Etat hébreu, qui prévaut également dans toute la région.

Ils qualifient cet événement de «nakba», «catastrophe» en arabe.

Ces manuels d'histoire écrits en arabe destinés notamment aux élèves de neuf ans présentent la version de l'histoire «qui est généralement admise parmi les Arabes selon laquelle la guerre de libération d'Israël (en 1948) est perçue comme une catastrophe par les Palestiniens», a expliqué Youli Tamir, la ministre de l'Education.

«Il faut présenter la version israélienne et palestinienne pour ce genre d'événement», a ajouté la ministre dans un communiqué.

Expulsions, confiscations

Les livres soulignent également qu'une «partie des Palestiniens a été expulsés à la suite de la guerre de libération et que de nombreuses terres appartenant à des Arabes ont été confisquées».

Ces manuels mettent toutefois en avant que les Arabes ont refusé le plan de l'ONU sur le partage de la Palestine qui était sous mandat britannique, alors que les dirigeants juifs l'ont accepté.

«Masochisme» dénoncé

L'initiative de Youli Tamir a été dénoncée par Avigdor Lieberman, le ministre des Affaires stratégiques et chef d'un parti d'extrême-droite. Celui-ci a dénoncé le «masochisme et défaitisme de la gauche israélienne qui cherche constamment à s'excuser alors que nous avons fait ce qu'il fallait».

L'ancienne ministre de l'Education Limor Livnat, du Likoud (opposition de droite), a pour sa part estimé qu'une telle version de l'histoire peut «pousser des jeunes arabes à la conclusion qu'il faut agir contre l'occupation israélienne».

La minorité arabe d'Israël (1,2 million de personnes) est constituée des descendants des 160 000 Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'Etat juif en 1948. Les autres sont devenus des réfugiés après avoir pris la route de l'exode.

Israël a été proclamé le 14 mai 1948. Les Palestiniens marquent tous les ans le 15 mai la «nakba» qui marque la défaite arabe lors de la guerre de 1948 face à l'armée israélienne.

ats-afp

(ats)

Ton opinion