Actualisé 22.01.2014 à 16:28

Open d'Australie«La victoire de Stan m'a fait plus plaisir que la mienne»

Roger Federer, qui s'était fendu d'un tweet de félicitation à Stanislas Wawrinka après le quart de finale victorieux du Vaudois, rêve naturellement d'une finale 100% helvétique.

«Mardi soir, nous étions comme des fous dans la chambre avec Mirka, avoue Roger Federer. On faisait le high five sur les points gagnants de Stan.»

«A la limite, sa qualification pour les demi-finales me fait plus plaisir que la mienne, poursuit-il. Nous étions déjà tous les deux demi-finalistes au Masters. Nous le sommes encore ici à Melbourne. Ce que nous accomplissons est tout simplement «anormal»...»

«Si Stan bat Berdych, j'aurai la pression»

La possibilité d'une finale 100 % suisse à Melbourne est une hypothèse qui n'échappe pas à l'homme aux dix-sept titres du Grand Chelem. «Mais en parler maintenant est peut-être le meilleur moyen pour nous retrouver tous les deux samedi dans l'avion du retour, lâche Roger Federer. Jamais nous ne sous-estimons Berdych et Nadal. Mais Stan peut vraiment aller en finale. J'ai vu un Berdych très fatigué sur sa fin de match contre Ferrer. Si Stan gagne jeudi, il me mettra une sacrée pression pour ma demi-finale contre Nadal.»

Jeudi, Roger Federer échauffera Stanislas Wawrinka, comme il l'a fait avant les matches contre Robredo et Djokovic. «Je lui ai parlé de Robredo, qui m'avait battu à New York. Mais pour Djokovic, je n'avais pas grand-chose de nouveau à lui apprendre. Magnus Norman est là pour ça. Pour Berdych, je lui parlerai des émotions qu'une demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem peut véhiculer.» (si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!