25.09.2020 à 06:07

GenèveLa vidéo trop festive d’une boîte pousse l’État à sévir

Des images de clients du Petit Palace en train de danser circulent. Le conseiller d’État veut que la police serre la vis.

de
Jérôme Faas
Le Petit Palace, une institution, est situé en Vieille-Ville.

Le Petit Palace, une institution, est situé en Vieille-Ville.

Keystone

La vidéo a surgi sur les réseaux sociaux dimanche. Elle a été tournée au Petit Palace, une boîte genevoise, semble-t-il samedi. On y voit plusieurs jeunes gens danser, sans masque, la musique est forte, l’ambiance a tout du monde pré-Covid. À regarder les images, difficile de croire que l’État a prolongé le 2 septembre la fermeture des dancings jusqu’au 16 novembre pour endiguer l’épidémie.
Depuis, les boîtes peuvent rester closes, accueillir des événements privés, ou fonctionner comme bar. C’est l’option retenue par le Petit Palace. Dans cette configuration, explique l’État, chaque client doit donner son nom, consommer assis, porter un masque s’il est debout et ne pas danser.
Le patron, Antoine Macheda, dit ainsi avoir supprimé la piste de danse, dorénavant remplie de tables et de tabourets. La vidéo? Son assistante Corinne Bachofner indique qu’elle montre l’espace VIP. «Il est réservé à un maximum de dix personnes. Il s’agit donc d’un groupe, sans contact avec les autres clients. Ils n’ont pas le droit de danser, mais on ne peut pas mettre un employé derrière chaque personne.»
Sans parler du cas particulier, le porte-parole du Département de la santé, Laurent Paoliello, avertit. «Plusieurs indices montrent que les conditions fixées aux établissements de nuit ne sont pas respectées. Le conseiller d’État Mauro Poggia a demandé ce soir (ndlr: jeudi) à la police d’intensifier ses contrôles. Par ailleurs, si les clients veulent éviter des mesures du type Marseille (où bars et restaurants fermeront samedi), ils doivent jouer le jeu. Sinon, l’intérêt public sanitaire primera sur nos tentatives de maintenir une vie économique.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
835 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Stef

26.09.2020 à 01:52

y a surtout avec la perte d emploi une augmentation des suicides en Thaïlande et ailleurs alors merci de péter l avenir de tous pour une minorité

Irresponsables

25.09.2020 à 23:45

Les assurances maladie devraient refuser de soigner tout participant a la manifestation anti masques de samedi. Si ces gens se refilent le virus, ce sera à tout le monde de payer et pas étonnant que les primes d'assurances augmontent. Espérons que l'Etat de Genève saura être ferme et interdira ces manifestations antiMasques.

Lipstick

25.09.2020 à 23:44

Voilà que les boîtes de nuit veulent se joindre à des fachos qui viendront probablement casser lors de la manif samedi. C'est une honte de se moquer de l'autorité qui cherche juste à préserver la population. D'ailleurs l'Etat devrait aussi fermer de suite les bars et les activités de prostitution.