Retour sur le douloureux passé de l'Allemagne: La vie des autres
Actualisé

Retour sur le douloureux passé de l'AllemagneLa vie des autres

DRAME – Von Donnersmarck fait l'unanimité: Oscar 2007 du meilleur film étranger, «La vie des autres» est saisissant.

Allemagne de l'Est, 1984. Georges Dreyman, auteur renommé, forme avec l'actrice Christa-Maria Sieland le couple intellectuel du moment. Méfiant, le Ministère de la culture, en réalité Ministère de la sécurité d'Etat, décide de les mettre sous surveillance. Gerd Wiesler, chargé de la «mission», va alors peu à peu s'immiscer dans le couple. Mais cet officier de la Stasi ne connaît pas les véritables raisons de cette mise sur écoute... Il aura fallu quatre années de recherche à von Donnersmarck, 34 ans, pour donner à son film une telle force. Dans le souci constant de rendre compte de la réalité, il a rencontré des victimes aussi bien que des employés de la Stasi, et a obtenu de tourner dans ses anciens locaux. Petit repère historique: de 1950 à 1989, la Stasi a émis 200 000 condamnations politiques et 4 millions de fichiers pour une population de 16 millions d'âmes. «La vie des autres», c'est ce sentiment que von Donnersmarck ressentait, enfant, alors qu'il traversait la frontière entre la RFA et la RDA avec ses parents. Voici un premier long métrage tout à la fois sincère, bouleversant et intelligent. Même les Etats-Unis veulent déjà en faire un remake, c'est vous dire...

Elsa Duperray

La vie des autres Bande annonceenvoyé par Hisaux

De Florian Henckel von Donnersmarck, avec Thomas Thieme, Martina Gedeck

De Florian Henckel von Donnersmarck, avec Thomas Thieme, Martina Gedeck

De Florian Henckel von Donnersmarck, avec Thomas Thieme, Martina Gedeck

Ton opinion