Société - La vie en prison avec le Covid est difficile
Publié

SociétéLa vie en prison avec le Covid est difficile

Derrière les barreaux, des règles strictes s’appliquent pour les vaccinés et les non-vaccinés, ce qui provoque des tensions.

Isolement et masques obligatoires pour tous: les règles en prison créent des tensions,

Isolement et masques obligatoires pour tous: les règles en prison créent des tensions,

Pol. SG (image prétexte)

Le «Tages-Anzeiger» a reçu un coup de fil d’un détenu de la prison de Pöschwies à Zurich. «C’est insupportable ici. La prison est en ébullition. Même les gardiens trouvent la situation critique.» Car, bien que la moitié des détenus aient été vaccinés, la direction de l’établissement continue d’imposer des mesures strictes. S’ils entrent en contact avec des personnes malades du coronavirus, même ceux qui ont reçu deux doses de sérum sont placés en quarantaine. Ainsi, en juillet, le personnel de cuisine a été touché. Même si la plupart avaient été vaccinés deux fois, ils ont été maintenus dans une sorte de bulle. «C’est une mesure exagérée», clame le détenu.

La conférence des directrices et directeurs des Départements cantonaux de justice et police tient à jour les statistiques des prisons suisses. Depuis mai dernier, il n’y a jamais eu plus de 15 nouvelles infections par semaine parmi les 5000 employés ou les 7000 prisonniers de Suisse.

Moins de restrictions

Au Département d’exécution des peines du canton de Zurich, on se défend en indiquant que «nous travaillons selon le principe consistant à offrir une protection maximale avec le moins de restrictions possibles», comme le déclare une porte-parole. Ainsi, un détenu qui rentre d’un congé n’a plus l’obligation de se placer en quarantaine. Et les nouveaux venus ne sont plus forcés à observer une quarantaine. Enfin, les visites peuvent à nouveau se dérouler dans les parloirs si les deux personnes sont doublement vaccinées; mais avec port du masque. Sinon, un plexiglas sépare les détenus des visiteurs.

(jbm)

Ton opinion