Actualisé 27.08.2011 à 14:15

Libye - TripoliLa vie reprend progressivement son cours

La vie a commencé à reprendre son cours samedi à Tripoli, désertée pendant une semaine de combats, avec la réouverture de commerces et le retour dans la rue d'habitants qui s'étaient terrés chez eux

Des commerces ont même rouvert dans le quartier populaire d'Abou Salim, situé au sud de Tripoli, qui avait encore été le théâtre jeudi de violents combats entre les rebelles et les pro-Kadhafi, selon ces sources.

Les habitants y déambulaient samedi parmi les immeubles éventrés, les gravats jonchant les routes et les carcasses de véhicules carbonisées.

Dans le complexe de Bab al-Aziziya, l'ancien quartier général du colonel Kadhafi, des centaines de Tripolitains, hommes, femmes et enfants, se promenaient en famille au milieu des ruines.

Certains chantaient pour célébrer la chute de Kadhafi, d'autres dansaient dans une atmosphère de fête, tandis qu'une épaisse fumée s'élevait d'un bâtiment en flammes du complexe tombé mardi et en proie à un pillage en règle.

Les rues de la capitale étaient restées en grande partie désertes depuis l'offensive rebelle lancée sur la ville le 20 août, à l'exception des combattants et de curieux.

Pendant la nuit de vendredi à samedi, des explosions et des rafales sporadiques ont encore résonné dans différents quartiers de la ville, les pro-Kadhafi, désormais en nombre restreint dans Tripoli, semblant avoir opté pour la stratégie du harcèlement.

La situation était calme samedi après-midi, des détonations d'armes automatiques résonnant parfois localement. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!