Lausanne: Conflit ouvert entre la Ville et l’animation socioculturelle 
Publié

LausanneConflit ouvert entre la Ville et l’animation socioculturelle 

Les relations sont tendues entre la Ville et la Fondation pour l’animation socioculturelle lausannoise. La seconde accuse la première de mainmise. Le sujet a été débattu pendant deux heures, mercredi.

Une fondation privée d’utilité publique active dans l’animation socioculturelle est en conflit avec la ville de Lausanne, qui la subventionne. 

Une fondation privée d’utilité publique active dans l’animation socioculturelle est en conflit avec la ville de Lausanne, qui la subventionne. 

dr

Le conflit ouvert entre la Ville de Lausanne et la Fondation pour l’animation socioculturelle lausannoise (Fasl) a occupé les débats du Législatif pendant près de deux heures, mercredi soir. Habituée à se voir attribuer par son principal pourvoyeur de fonds via des subventions publiques tous les mandats de gestion de la création de nouveaux lieux et de maisons de quartier, la Fasl devra faire sans l’écoquartier des Plaines-du-Loup qui verra le jour en 2024. La Ville va s’occuper de l’animation de ce futur et emblématique quartier ainsi que de la gestion du centre des Bossons, dès le 1er mai 2023. 

«Municipalisation rampante»

Dans une interpellation urgente, Johann Dupuis (Ensemble à Gauche) a vu à travers ces décisions comme un ballon de sonde en vue de «la municipalisation rampante de l’animation socioculturelle lausannoise et la maltraitance de son personnel». Une posture qui relève, selon lui, d’une «stratégie de grignotage et de contrôle obsessionnel» de l’animation socioculturelle.

Élu popiste responsable de la jeunesse et des quartiers, David Payot a expliqué les changements intervenus par le choix d’un projet-pilote avec des employés de la Ville qui s’occuperont de l’animation du quartier tout en faisant dialoguer plusieurs acteurs. 

Quatre des cinq résolutions de Johann Dupuis ont été acceptées par le législatif dont notamment une demande d’étude des besoins financiers et humains actuels et futurs de l’animation socioculturelle.

(apn)

Ton opinion

17 commentaires