JO-2018: La ville choisie est Pyeongchang

Actualisé

JO-2018La ville choisie est Pyeongchang

La ville sud-coréenne de Pyeongchang a obtenu la majorité absolue dès le premier tour de scrutin pour l'élection de la ville hôte des JO d'hiver 2018, selon le président du CIO Jacques Rogge.

La ville sud-coréenne de Pyeongchang a été désignée au 1er tour par les membres du CIO pour organiser les JO d'hiver 2018, lors du congrès à Durban (AfS). Elle a été préférée à Munich et Annecy.

La ville de Corée du Sud avait déjà été candidate à l'organisation des JO à deux reprises. Elle était donnée favorite. Pyeongchang a été choisie dès le premier tour de scrutin en obtenant 63 voix (majorité absolue: 48), contre 25 à Munich et 7 à Annecy.

Pour la Suisse, qui envisage d'organiser les Jeux en 2022 ou 2026, le choix de Pyeongchang apparaît neutre, a déclaré le chef de presse de Swiss Olympic Christof Kaufmann. «Le chemin reste très long, il nous faudra de toute façon une supercandidature.» Swiss Olympic s'attend en effet à ce que Munich, recalé pour 2018, revienne avec de bonnes chances se positionner pour 2022.

Après les choix de la Russie et du Qatar pour organiser les Coupes du monde de football en 2018 et 2022 et de Sotchi pour les JO d'hiver 2014, la désignation de la ville sud-coréenne confirme le virage à l'Est pris par les instances du sport mondial. Les marchés émergents séduisent.

La Corée du Sud n'a organisé qu'une seule fois des Jeux olympiques, ceux d'été, en 1988 à Séoul. Pyeongchang devient ainsi la troisième ville asiatique à accueillir des jeux d'hiver, après deux cités japonaises, Sapporo en 1972 et Nagano en 1998.

«Douche froide» à la française

Guy Drut, membre français du Comité international olympique (CIO), a qualifié de «douche froide» la défaite d'Annecy pour l'organisation des JO d'hiver de 2018 confiée mercredi par le CIO à la ville sud-coréenne de Pyeongchang.

«C'est la douche froide, vraiment la douche froide, a déclaré Guy Drut sur France 2. J'avais toujours dit que ce serait très, très difficile. Après la présentation qui a été très bonne, où chacun a donné le meilleur de soi-même, on ne s'attendait pas à ça... En plus, on a eu les félicitations des gens du CIO et des gens qui sont tout autour. Cela veut dire que c'était écrit.»

Champion olympique du 110 m haies en 1976, Guy Drut a souligné que «des tas de gens, des membres du CIO attendent une candidature française pour les Jeux d'été 2020, 2024. Cela appartient au président du Comité olympique français, et en priorité au président de la République française, mais il ne faut pas rester sur un échec.»

Annecy, qui a recueilli 7 voix, a été devancée par la ville sud-coréenne de Pyeongchang (63 voix) et l'Allemande de Munich (25).

(Source: youtube.com) (ats)

Ton opinion