La ville d'Haskanita au Darfour entièrement détruite

Actualisé

La ville d'Haskanita au Darfour entièrement détruite

La ville d'Haskanita, au Darfour, où des soldats de l'Union africaine avaient été tués il y a dix jours dans une attaque, a été rasée.

La force hybride de maintien de la paix ONU-Union africaine l'a confrimé dimanche.

"La ville, qui se trouve sous le contrôle du gouvernement, a été entièrement détruite par le feu, à l'exception de quelques bâtiments", rapporte une équipe d'inspecteurs de la force hybride, qui s'est rendue sur place samedi.

Ce rapport vient confirmer les affirmations des rebelles, qui avaient déclaré vendredi à Reuters que la ville isolée d'Haskanita, dans le Sud-Est, avait été entièrement détruite.

Il ne reprend toutefois pas les accusations formulées par les rebelles, selon qui l'armée soudanaise est responsable de cette destruction.

Les habitants d'Haskanita et des villages voisins se sont enfuis dans la brousse ou vers d'autres villes, a rapporté un dirigeant rebelle.

Personne n'a souhaité faire de commentaires au sein de l'armée soudanaise. Des médias d'Etat ont confirmé que les forces gouvernementales s'étaient rendues à Haskanita peu après l'attaque contre les soldats de l'UA. (ats)

Ton opinion