20.11.2020 à 07:59

AustralieLa ville d’Adelaïde confinée à cause du mensonge d’un pizzaïolo

Induites en erreur sur la gravité de la situation sanitaire à cause d’un homme travaillant dans une pizzeria, le premier Ministre d’Australie-Méridionale lèvera le mini-confinement plus tôt que prévu.

1 / 5
Décorée aux couleurs des fêtes de de fin d’année, Adelaïde, forte de plus de 1,4 million d’habitants, a tout d’une ville-fantôme. 

Décorée aux couleurs des fêtes de de fin d’année, Adelaïde, forte de plus de 1,4 million d’habitants, a tout d’une ville-fantôme.

AFP/ photo prise le 18 novembre 2020
AFP/photo prise le 18 novembre 2020.
AFP/photo prise le 18 novembre 2020

Le confinement de six jours ordonné en Australie-Méridionale pour endiguer une flambée épidémique sera levé plus tôt que prévu, a-t-on appris vendredi. Les autorités ont été induites en erreur sur la gravité de la situation sanitaire par le mensonge d’un pizzaïolo.

Le premier ministre de l’Etat, Steven Marshall, a précisé que le confinement serait levé samedi soir, et non lundi comme initialement prévu. Cette mesure d’urgence qui devait au départ durer six jours visait à casser très vite les chaînes de contamination, après une flambée de contaminations partie d’un hôtel d’Adélaïde, où un quinquagénaire de retour de Grande-Bretagne et atteint du coronavirus, avait effectué sa quarantaine.

Mais c’est une pizzeria de Woodville, une banlieue d’Adélaïde, qui a été au coeur de toutes les inquiétudes. Elle a précipité la décision d’ordonner le confinement. Un employé de cette pizzeria a été infecté, selon une chaîne de transmission qui a été identifiée depuis le premier hôtel.

Crainte d’une souche plus virulente

Les autorités s’inquiétaient de la façon dont un homme travaillant dans la cuisine d’un deuxième hôtel avait été infecté dans cette pizzeria. Il avait affirmé aux équipes enquêtant sur les chaînes de transmission, qu’il avait été client de cette pizzeria, ce qui faisait craindre qu’il ait pu attraper le coronavirus au travers d’une boîte de pizza à emporter, faisant redouter l’existence d’une souche particulièrement virulente.

Il s’est cependant avéré qu’il avait menti, car cet homme, en fait, travaillait comme pizzaiolo dans cet établissement. Il y avait officié en même temps que d’autres personnes infectées.

«Une des personnes en contact avec la pizzeria de Woodville a volontairement induit en erreur notre équipe d’enquêteurs», a déploré M. Marshall. «Il y avait quelque chose qui clochait». «Si cette personne avait été honnête avec les équipes établissant les chaînes de transmission, nous n’aurions pas eu un confinement de six jours», a précisé le chef de la police d’Australie-Méridionale.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!