Actualisé 16.01.2015 à 09:47

Berne

La ville en a marre des courses illégales d'autos

Depuis un certain temps, des courses interdites de voitures sont organisées à Berne-Bümpliz. Les autorités ont décidé d'agir.

de
sie/nc/ofu

«Ils roulent jusqu'à 100 km/h et mettent en danger la vie des écoliers», se plaint Patrick Peyer, concierge de l'école Tscharni, située à Berne-Bümpliz. Depuis un peu moins d'un an, des inconnus organisent des courses illégales de voitures dans ce quartier. Au printemps dernier, le concierge affirme avoir assisté à presque une course par jour.

L'office des ponts et chaussées de la ville a désormais décidé d'agir. Certaines routes seront rétrécies dès le 19 janvier. Une zone 30 sera par ailleurs introduite à la Fellerstrasse, où se situe l'école Tscharni. «Des marquages seront apposés sur la chaussée. Des chicanes sont également prévues pour éviter que les gens puissent accélérer sur une longue ligne droite», confirme Karl Vogel, en charge de la planification du trafic. Les autorités ont décidé de prendre ses mesures après un accident survenu dans ce quartier en octobre dernier. La collision frontale entre deux autos avait fait trois blessés. «Les personnes impliquées s'étaient probablement livrées à une course illégale», note Karl Vogel.

Manuel C. Widmer, conseiller municipal, est soulagé. Il avait déjà déposé une motion dans le passé, demandant l'installation de radars dans ce quartier. Le prof affirme avoir entendu à plusieurs reprises le rugissement des moteurs jusque dans sa classe d'école.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!