Schizophrénie : La ville est-elle néfaste à la santé mentale?
Actualisé

Schizophrénie La ville est-elle néfaste à la santé mentale?

Pour leur 13e édition, les Journées de la schizophrénie se focalisent sur le lien entre ville et santé mentale.

«Schiz' & the City»: la ville rend-elle fou, se demandent les 13e Journées de la Schizophrénie. A en croire certaines études, les patients sont en tout cas plus nombreux en milieu urbain qu'à la campagne.

Fort de ce constat, psychiatres, urbanistes, architectes, artistes et malades vont débattre du 27 février au 5 mars dans le canton de Vaud. De nouveaux lieux culturels sont aussi investis, comme le Château de Nyon («Une histoire, des histoires») et le Musée de l'Elysée («Une Grammaire schizophrénique de la vie urbaine»).

Pour rappel, le but de ces journées est de lever les tabous et d'informer sur la schizophrénie, avec des stands ou des visites de lieux de soins.

(ats)

Ton opinion