Actualisé 20.09.2018 à 16:09

Bienne (BE)La Ville fait remorquer des autos garées correctement

Les autorités de Bienne (BE) ont fermé un parking pour l'arrivée du Cirque Knie. Mais elles se sont trompées de date sur le panneau censé informer les automobilistes.

de
bho/ofu
1 / 4
Le Cirque Knie a monté ses tentes à Bienne le 19 septembre 2018. Pour permettre le bon déroulement des travaux, les autorités avaient prévu de fermer tout un parking à partir du 18 septembre. Or sur le panneau informant les automobilistes, elles ont inscrit une mauvaise date.

Le Cirque Knie a monté ses tentes à Bienne le 19 septembre 2018. Pour permettre le bon déroulement des travaux, les autorités avaient prévu de fermer tout un parking à partir du 18 septembre. Or sur le panneau informant les automobilistes, elles ont inscrit une mauvaise date.

Keystone/Anthony Anex
Lecteur reporter
Sept voitures garées correctement ont ainsi été remorquées.

Sept voitures garées correctement ont ainsi été remorquées.

Google Street View

Le Cirque Knie est actuellement à Bienne (BE). Les tentes ont été montées mercredi et seront démontées dimanche. Afin de pouvoir accueillir les innombrables remorques et véhicules des artistes, les autorités ont fermé tout un parking près de la Wildermethmatte. Initialement, il était prévu que l'espace soit interdit aux automobilistes depuis mardi. Or une erreur s'est glissée sur le panneau informant les usagers de la route: au lieu du 18 septembre (mardi), les autorités ont inscrit la date du 19 septembre (mercredi), rapporte «20 Minuten».

«J'ai voulu déplacer ma voiture mardi parce que le parking était fermé à partir de mercredi», raconte un lecteur à nos confrères alémaniques. Mais arrivé sur place, il n'en a pas cru ses yeux: «Une dépanneuse était en train d'évacuer mon véhicule! Quand j'ai demandé ce qui se passait, on m'a répondu que la Ville avait donné l'ordre de faire remorquer toutes les voitures sur la place.»

300 francs par voiture

Contactées, les autorités biennoises confirment: «Une erreur interne s'est produite. Au total, sept véhicules ont été concernés», explique André Glauser, à la tête du département de sécurité.

La Ville promet de prendre en charge les frais de remorquage, qui s'élèvent à 300 francs par voiture.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!