Actualisé 27.07.2011 à 16:02

NeuchâtelLa ville ne veut pas de gazon à la Maladière

La pelouse du stade de la Maladière restera synthétique! Le Conseil communal de Neuchâtel a refusé la demande du nouveau propriétaire de Xamax, qui souhaitait un revêtement naturel.

von
comm
Contrairement à la volonté de son propriétaire tchétchène, Neuchâtel Xamax devra continuer de jouer sur une pelouse synthétique à domicile.

Contrairement à la volonté de son propriétaire tchétchène, Neuchâtel Xamax devra continuer de jouer sur une pelouse synthétique à domicile.

La pelouse de la Maladière restera synthétique, du moins pour un temps encore, rapporte le site Arcinfo.com. Depuis la reprise du club de Xamax par Bulat Chagaev, les nouveaux dirigeants souhaitent un terrain naturel, plus conforme aux besoins de clubs de l'élite du football suisse.

«Le Conseil communal, se livrant à une réflexion globale, a décidé de ne pas céder à la précipitation et de tenir compte non seulement des intérêts de la première équipe mais aussi de ceux du mouvement junior qui doit pouvoir continuer de s'entraîner normalement», indiquent les autorités communales dans un communiqué.

Des travaux au printemps 2012

Sensible aux attentes du Football Club Neuchâtel Xamax, le Conseil communal de la Ville de Neuchâtel a décidé lors de sa séance du mercredi 15 juin 2011 de solliciter un crédit du Conseil général pour remplacer le revêtement synthétique usé du stade de la Maladière. Les travaux, qui devraient durer sept à huit semaines, sont attendus pour le printemps prochain.

L'exécutif de la Ville de Neuchâtel précise reconnaître la nécessité de changer le revêtement du stade de la Maladière mais constate qu'une telle opération n'est pas possible, faute de temps, avant la reprise du championnat. Ces travaux coûtent en effet plusieurs centaines de milliers de francs et nécessitent l'aval du Conseil général qui devra se prononcer sur un rapport du Conseil communal en la matière à l'appui d'une demande de crédit.

Respect du processus démocratique

L'exécutif souhaite respecter les processus démocratiques en vigueur et sollicitera un crédit d'investissement auprès du Conseil général. Ce faisant, il veillera à préserver également les intérêts du mouvement junior. Il espère que la nouvelle direction de Neuchâtel Xamax comprendra sa position et qu'elle fera preuve de patience tout en ne privant pas les supporters neuchâtelois de beaux matches à la Maladière dès la reprise du championnat.

Par ailleurs, selon la Swiss Football League, Neuchâtel Xamax ne devrait pas être autorisé à jouer ailleurs qu'à la Maladière. Cette demande n'ayant pas été déposée dans les temps.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!