Nuits lausannoises : La ville ne veut plus de couteau dans les discos
Actualisé

Nuits lausannoises La ville ne veut plus de couteau dans les discos

Entre autres mesures pour calmer les nuits lausannoises, la Municipalité planche sur la confiscation des couteaux à l'entrée des discothèques.

Les détenteurs devraient décliner leur identité et les armes blanches seraient rendues quelques jours plus tard à l'hôtel de police. «Nous étudions cette possibilité. La difficulté réside dans le fait que certains couteaux sont considérés comme des armes, d'autres non», a déclaré à l'ats le municipal de la police Marc Vuilleumier, revenant samedi sur une information de «24 heures» et la «Tribune de Genève». Et une ville ne peut pas se montrer plus répressive que la loi fédérale.

D'ici deux ou trois semaines, la Municipalité de Lausanne présentera l'ensemble des mesures prévues pour lutter contre la violence nocturne dans la capitale vaudoise, a ajouté le popiste.

(ats)

Ton opinion