Actualisé 15.06.2010 à 11:42

Fumée à Genève

La Ville part à la chasse aux mégots

A Genève, plus de 1,5 million de cigarettes sont fumées chaque jour.

Afin de lutter contre la prolifération de mégots dans ses rues, la Ville de Genève veut responsabiliser les fumeurs en diffusant un message qui félicite ceux qui jettent leurs mégots dans un cendrier.

«Le but de cette campagne est de montrer qu'un petit geste simple permettrait d'inverser la tendance», a déclaré mardi devant les médias le chef du département de l'environnement urbain et de la sécurité Pierre Maudet. Quelque 40'000 cendriers de poche seront distribués durant l'été par les kiosques Naville, les employés de la voirie et un cyclopode aux couleurs de cette campagne.

Depuis que la fumée a été bannie des cafés et restaurants fin octobre, le Service Voirie - Ville propre a constaté une hausse du nombre de mégots jetés par terre, des déchets difficiles à nettoyer, surtout dans les parcs et les rues pavées où ils doivent être enlevés un à un. Or un mégot peut polluer 500 litres d'eau, et il faut douze ans pour qu'il soit entièrement éliminé dans la nature.

Outre la pollution environnementale, le problème est aussi visuel, puisque les fumeurs, et donc les mégots, se concentrent à l'entrée de certains bâtiments. La Ville de Genève a écrit à 150 entreprises où ce phénomène est le plus flagrant pour les encourager à mettre un cendrier sur le trottoir.

Après la prévention et la réalisation, Pierre Maudet n'exclut pas de passer à la répression si cela s'avère nécessaire. Et de rappeler qu'une amende pour déchets commence à 200 francs et augmente en cas de récidive. La campagne lancée mardi sera évaluée à la fin de l'été.

(ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!