Actualisé 24.02.2016 à 17:33

GenèveLa Ville reste très exposée au risque de crue de l'Arve

Un rapport sur les inondations de mai 2015 montre que de nombreux travaux de sécurisation doivent être entrepris.

par
dra

La crûe record de l'Arve, entre le 30 avril et le 4 mai 2015 (voir vidéo ci-dessous), a mis en lumière des faiblesses dans la prévention et la gestion par l'Etat d'un tel phénomène. Un rapport du Service cantonal de l'écologie de l'eau, dévoilé par «GHI» estime que Genève reste très exposée aux risques d'inondation, même si les évènements de l'an dernier ont été globalement bien gérés.

Selon cette étude, les autorités cantonales et communales doivent rapidement rehausser et consolider les quais et les berges menacées par une crue. Il faudrait aussi construire des murs de protection et vérifier les fondations de la plupart des ponts qui surplombent la rivière. Dans leur grande majorité, les ouvrages ne seraient pas aux normes. Les premiers travaux sont estimés à 2 millions de fr. Un comité de pilotage va plancher sur la répartition des coûts.

Enfin, le rapport estime que le Canton doit améliorer son système de prévisions des crues. La collaboration transfrontalière a en ce sens déjà été renforcée, note l'étude.

Le débit de l'Arve au début mai de l'année dernière a été le plus important jamais enregistré depuis 1935.

Crue historique en 2015

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!