Actualisé 25.05.2006 à 22:38

La violence entre mineurs se durçit

Un adolescent rackettait des strip-teaseuses, après avoir eu des relations sexuelles avec elles.

Ce fait divers révélé avant-hier représente la «pointe de l'iceberg», selon Hélène Châtelain. Pour la présidente du Tribunal des mineurs du canton de Vaud, ce type d'agression reste exceptionnel. Mais les brigandages, voies de fait ou encore racket augmentent.

A l'image de l'activité du tribunal qui est en hausse de 15,2% en cinq ans, avec 2211 affaires introduites en 2005. Une nouvelle tendance apparaît aussi depuis environ trois ans: «les jeunes sont toujours plus violents entre eux». L'une des explications avancées: l'absence d'écoute de la part des adultes et d'abord des parents. «Face à un juge, le jeune est surpris qu'on lui accorde de l'attention», remarque Hélène Châtelain.

(ros)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!