UE- Suisse: La voie bilatérale ne serait pas sans issue
Actualisé

UE- SuisseLa voie bilatérale ne serait pas sans issue

Le secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Yves Rossier estime que la voie bilatérale avec l'Union européenne (UE) n'est pas sans issue.

Yves Rossier rencontrera en janvier David O'Sullivan, directeur général administratif du Service européen pour l'action extérieure.

«Si l'UE considérait que la voie bilatérale est sans issue, cet entretien n'aurait guère lieu», affirme Yves Rossier dans une interview accordée aux quotidiens alémaniques «Neue Luzerner Zeitung» et «St.Galler Tagblatt», dans leur édition de mardi.

Des questions institutionnelles sont au centre des négociations avec l'UE. Cette dernière souhaite en effet que la Suisse adopte automatiquement son droit. «L'UE a sa position, nous avons la nôtre», explique M. Rossier. Le secrétaire d'Etat comprend cette position, et une compréhension réciproque est la base sur laquelle une discussion peut être entreprise.

La Commission européenne considère la Suisse de la même manière qu'un membre de l'UE et lui propose par conséquent une reprise dynamique du droit européen. «La Suisse n'est pas de cet avis. Nous ne sommes pas membres, et décidons nous-même», affirme M. Rossier. (ats)

Ton opinion