Nyon (VD): La voie centrale qui est censée tuer les bouchons
Actualisé

Nyon (VD)La voie centrale qui est censée tuer les bouchons

La Ville de La Côte vient d'installer sur une avenue une bande beige que Lausanne a expérimenté avec succès. Genève étudie la question.

par
Jérôme Faas / lfe
A Nyon, la fameuse bande a été placée la semaine dernière à l'avenue Cortot.

A Nyon, la fameuse bande a été placée la semaine dernière à l'avenue Cortot.

Ville de Nyon

C'est un tracé beige, au centre de la chaussée, aux vertus quasi magiques: il est censé fluidifier le trafic. La ville de la Côte vient de l'installer à l'avenue Cortot. Sur cette «bande polyvalente», on peut s'arrêter et circuler brièvement dans les deux sens. «Cela permet de dépasser un bus à l'arrêt ou de se mettre en présélection pour tourner sans bloquer le trafic derrière soi», explique Roxane Faraut Linares, municipale chargée de la mobilité. A Nyon, c'est une première. «Cela existe déjà à Lausanne, où les retours sont très positifs.»

A Genève, l'Etat dit être intéressé et débuter une réflexion sur le sujet, notamment en vue de la réalisation des futurs quartiers.

Un «effet zone 30»

A Lausanne, les premiers aménagements de ce type ont été réalisés en 2005 sur la rue Centrale et à l'avenue de Cour. «L'effet est une réduction optique de la largeur de la chaussée qui incite les conducteurs à rouler de manière plus calme», détaille Vincent Duffau, responsable de la communication de la Ville. Des vitesses comparables à une zone 30 avaient été observées sur ces deux rues normalement limitées à 50 km/h.

«Relativement coûteux et bruyant»

Vincent Duffau note par ailleurs que ces bandes sont également utiles aux véhicules d'urgence pour remonter les files de véhicules. Au rang des bémols, il indique qu'elles sont «relativement coûteuses, et bruyantes». Et elles sont à éviter sur les revêtements phono-absorbants, car elles limitent leur effet.

Ton opinion