Actualisé 22.02.2011 à 19:36

CarnavalLa voirie traque les confettis non conformes

Les derniers cortèges des carnavals ont occasionné des coûts considérables pour des Municipalités alémaniques. La voirie part en chasse.

de
Jean-Bernard Mani
Le montant des frais de nettoyage sont avancés pour justifier les interdictions de certains confettis.

Le montant des frais de nettoyage sont avancés pour justifier les interdictions de certains confettis.

Des contrôleurs vont suivre et photographier le cortège de carnaval à Andelfingen (ZH). Motif: le nouveau règlement communal régissant les folies carnavalesques prévoit l'interdiction totale des confettis synthétiques. Seules les bonnes vieilles pastilles en papier sont autorisées, apprend-on dans la «NZZ». Celui qui en utilisera d'autres risque de recevoir une facture pour frais de nettoyage.

Pas depuis les chars!

L'an dernier, les services de voirie d'Andelfingen ont dû dégager à grands frais des bouches d'égout pleines de ces particules de plastique. Il a même fallu utiliser des aspirateurs pour les faire disparaître des jardins. Dans le canton de Saint-Gall, à Diepoldsau, les autorités vont plus loin. Elles interdisent purement et simplement de jeter des confettis depuis les chars du cortège, selon le «Rheintaler». Par ailleurs, il n'est pas question non plus d'y faire usage des «sprays spaghettis».

Pas de problèmes à Monthey

L'un des plus importants carnavals romands, celui de Monthey (du 3 au 8 mars), ne connaît pas de problèmes de ce genre. Deux tonnes de «munitions» viennent d'être livrées aux organisateurs: «des confettis en papier, de première qualité et garantis sans poussière», assure Freddy Forny, responsable des Guggenmusik et caissier de la société organisatrice.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!