Rock Oz'Arènes: La voix de Supertramp et Simply Red pour débuter
Actualisé

Rock Oz'ArènesLa voix de Supertramp et Simply Red pour débuter

Rock Oz'Arènes débute mercredi avec Roger Hodgson et Simply Red.

The Offspring, Calexico, Natalie Imbruglia, Gotthard et une soirée Dj's complètent l'affiche. Au moins 24 000 personnes sont attendues jusqu'à samedi. Cette année, le soleil devrait être de la partie.

Trente-six concerts, répartis sur trois scènes, sont au menu de cette 18e édition. «Il reste des billets pour tous les soirs», a précisé à l'ATS Charlotte Carrel, la directrice qui rappelle que les météorologues promettent «un superbe beau temps» dès mercredi.

L'an dernier, trois jours de pluie avaient terni la fête et plombé les comptes, bouclés sur un déficit de 200 000 francs. Cette année, pour atteindre l'équilibre, 24 000 festivaliers sont attendus sur quatre soirs. En 2008, ils étaient 28 500 en cinq jours.

A dimension humaine

Rock Oz'Arènes se décrit comme un festival «à dimension humaine». Son budget avoisine les 2,6 millions de francs, contre 21 millions au Paléo. Pour cette 18e édition, les organisateurs ont cherché à améliorer le confort sur le site: «il y a plus de tables et d'endroits pour s'asseoir», a expliqué Mme Carrel.

Mercredi, la directrice promet une «très belle soirée» d'ouverture avec Simply Red, Roger Hodgson, l'ancien chanteur de Supertramp, et le bluesman alémanique Philipp Fankhauser. Autres moments forts: The Offspring, Tryo et Devotchka jeudi, les concerts de Natalie Imbruglia et des rockers tessinois Gotthard, samedi.

Tentacules illuminées

Pour la deuxième année de suite, le vendredi est réservé aux DJ's avec Laurent Wolf, Joachim Garraud et, pour la première fois en Suisse, le New-yorkais Danny Tenaglia. «Ce sera grandiose», annonce Mme Carrel. «Nous avons imaginé un concept spécial pour la lumière et la déco. Des tentacules illuminées vont sortir de scène».

L'ancienne scène du château accueillera une dizaine de groupes suisses, les lauréats du concours organisé avec 20 minutes. «Ils ont été choisis par le public», explique Charlotte Carrel. «Nous avons reçus plus de 200 démos. Nous avons retenus 30 groupes qui ont été présentés sur Internet. Et le public a choisi».

(ats)

Ton opinion