Carouge (GE): La voleuse de bébé ne peut pas être soignée
Actualisé

Carouge (GE)La voleuse de bébé ne peut pas être soignée

Malade, une détenue de Champ-Dollon n'a aucun endroit pour être internée. L'ouverture de la prison-hôpital Curabilis, qui serait adaptée, se fait attendre.

par
lmo

Le 28 novembre 2013, une quadragénaire agressait une maman avec des ciseaux avant de lui arracher son bébé. Depuis, elle est incarcérée. Un expert a préconisé «une mesure thérapeutique en milieu fermé», souligne la «Tribune de Genève». Sauf que ce type d'endroit n'existe pas à Genève aujourd'hui.

En effet l'ouverture de Curabilis, inaugurée en grande pompe le 4 avril, se fait toujours attendre. A l'Etat, on précise que des vérifications de sécurité doivent encore être effectuées et que le personnel doit s'adapter aux lieux. Aucune date n'est encore fixée, ajoute le quotidien genevois. En attendant, les détenus qui ont besoin d'un traitement patientent à Champ-Dollon ou sont transférés dans un autre canton.

Quant à la voleuse de bébé, elle est schizophrène, paranoïaque et souffre d'hallucinations, selon un psychiatre mandaté par la justice. Et surtout, le risque de récidive est certain. En 2005, elle avait été condamnée une première fois pour avoir attaqué un voisin à la machette.

Ton opinion