Jeux vidéo: La Xbox Serie X est arrivée, nos impressions
Publié

Jeux vidéoLa Xbox Serie X est arrivée, nos impressions

La console de salon la plus puissante du monde est enfin sur le marché. Petit tour d'horizon.

par
adi

La Xbox Serie X arrive en grande pompe au prix de 499 francs pour succéder à cette bonne vieille Xbox One qui commençait sérieusement à devenir dépassée techniquement. Doté d'un processeur graphique d’une puissance de 12 teraflops et proposant des images en ultra haute définition 4K et des reflets de lumière pour éclairer les scènes dans l’ombre (Ray Tracing), le nouveau fleuron de Microsoft en a sous le capot pour faire tourner des jeux gourmands tels que «Fortnite», «Gears of War» ou encore «Monster Hunter World» en 60 images par seconde, voire 120 avec une télévision compatible. Mieux encore, les temps de chargement ont été considérablement réduits grâce au disque dur SSD implanté. Plus le temps d'aller vider le frigo entre deux parties. Et si on prend en compte la fonction Quick Resume, qui permet de basculer entre plusieurs jeux déjà lancés en quelques seconde, on obtient une machine taillée pour le gaming et qui remplace à merveille son aînée.

Anciens jeux compatibles

Côté design, la Xbox Serie X brille par sa sobriété monolithique, frappée d’un logo très discret et d'une couleur noire qui se fond dans le décor. Idem pour le menu, simple, efficace et paramétrable selon les goûts de chacun. En outre, la console prend en charge bon nombre d'applications pour partager du contenu. Cependant, c'est surtout l'abonnement Xbox Game Pass Ultimate qui pourrait faire la différence en proposant des centaines de jeux pour 15 francs par mois, dont tout le catalogue EA, jouables sur consoles, PC ou encore tablette et smartphone. A noter que tous les jeux sortis depuis la première console Xbox sont compatibles. Reste l'absence remarquée d'une grosse licence maison pour le lancement. Où sont passés les «Halo», «Fable» et cie? Que l'on se rassure, Microsoft a cassé sa tirelire pour acheter à tour de bras des dizaines de grands studios dont Bethesda, Playground Games ou encore Rare pour se fournir en futures exclusivités.

Moins mais bien

Microsoft a également pensé aux petites bourses grâce à sa Xbox Series S. Cette version aux performances d'affichage moindres est dépourvue de lecteur de disque et affiche des dimensions réduites, tout comme son prix: 299 francs. Mis à part l'absence d'une prise en charge de la 4K, elle fait presque aussi bien que sa grande soeur. Son disque dur limité risque toutefois de freiner les ardeurs, tout comme sa plus faible puissance, qui pourrait devenir problématique à l'avenir.

Une prise en main immédiate

Très similaire à la manette Xbox One, le pad sans fil Xbox Series X conserve en partie la même disposition et intègre désormais un bouton de partage «Share» situé sous les touches «Afficher» et «Menu». Autre nouveauté, un revêtement agrippant a été appliqué sur les poignées et sur les gâchettes arrières, idéal pour contrer les mains moites des utilisateurs un brin stressés. Un travail considérable a aussi été fait pour rendre la croix directionnelle bien plus réactive qu'auparavant. Seul bémol de cette merveille technologique destinée aux longues sessions de jeu: l'absence de charge intégrée, un anachronisme en 2020.

Le point connectique

Un port HDMI Out 2.1, une entrée secteur, deux ports USB 3.0, un port Ethernet et une fente format propriétaire, dédiée aux cartes de stockage 1 To conçue par Microsoft en partenariat avec Seagate.

L’évolution de la Xbox au fil des années

Dernier point important: les Serie X/S ne chauffent presque pas et sont très silencieuses. Ce qui contraste avec les versions précédentes et c’est tant mieux.

Ton opinion