24.10.2020 à 13:25

Assemblée des déléguésL’accord-cadre? «Un traité de soumission» selon l’UDC

L’écrasante majorité des délégués du parti a voté en ligne pour lutter contre l’accord-cadre qui mettrait sous toit les accords bilatéraux négociés avec l’UE.

Marco Chiesa,ce 24 octobre 2020 à Berne. 

Marco Chiesa,ce 24 octobre 2020 à Berne.

KEYSTONE

L’UDC ne veut pas d’un accord-cadre avec l’Union européenne et elle le combattra de toutes ses forces. Lors de leur assemblée numérique samedi, les délégués ont soutenu par 148 oui et 7 non une résolution allant dans ce sens.

Le devoir du Conseil fédéral est de «dire poliment, mais fermement à l’UE que la Suisse n’entend pas abandonner sa souveraineté», a lancé d’entrée le président de l’UDC Marco Chiesa. Et de dénoncer à plusieurs reprises «ce traité de soumission».

Attaque frontale

Ces dispositions de l’accord-cadre constituent «une attaque frontale contre notre souveraineté», lui a fait écho le conseiller national zurichois Roger Köppel. La campagne contre ce texte sera «la mère de toutes les batailles», a-t-il ajouté, appelant le parti à y mettre toutes ses forces.

Pour ce dernier, les autorités politiques suisses doivent cesser de «croire naïvement que l’UE est intéressée à entretenir des relations sur un pied d’égalité avec la Suisse. La réalité est que l’UE veut commander et faire obéir la Suisse; or l’accord-cadre lui en donne précisément les moyens».

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!