«Lâche pas ton pote, et bois une bouteille d'eau!»

Actualisé

«Lâche pas ton pote, et bois une bouteille d'eau!»

Les fêtes de fin d'année sont lancées. Reportage à Lausanne, qui joue à fond la carte de la prévention.

Le phénomène touche toutes les villes du canton dès la mi-juin. Des hordes d'adolescents et de jeunes adultes prennent les parcs d'assaut, à grand renfort de grillades et de breuvages alcoolisés.

A Lausanne, le spot traditionnel est le Bourget à Vidy. Pour encadrer ces fêtes spontanées engendrant un capharnaüm de déchets et quelques comas éthyliques, la Ville a mis en place depuis l'année dernière un service de bus ainsi qu'un programme de prévention, importé de La Côte. Vendredi soir, ils étaient cinq travailleurs sociaux de la Ville, de Point fixe ou du Bureau vaudois de prévention de l'alcoolisme, sur le pied de guerre.

Armés d'un sac à dos plein à craquer de capotes, de sacs-poubelle et de bouteilles d'eau ornées de messages de prévention, ils sont partis à l'abordage des dizaines de grappes de jeunes fêtards. «C'est sympa. Ils ne sont pas moralisateurs et ne s'inscrustent pas», réagit une Lausannoise de 19 ans. La bouteille d'eau si rare dans les paquetages des fêtards fait un tabac.

Le commando en profite pour distiller quelques précieux conseils. «Lâche pas ton pote», «Garde un oeil sur ton sac», «Mets une capote». Des évidences? «Oui, mais c'est pas plus mal de nous le rappeler en début de soirée. C'est vrai, ça peut arriver que les choses dérapent plus tard», admet un étudiant en fin de 1re HEC.

Carole Pantet

Dans tout le canton

«Les commandos» de prévention spéciale plage sont nés sur La Côte en 2004. Près de 2500 bouteilles d’eau y sont distribuées chaque année par dix jeunes recrutés dans les écoles sociales. Cette année, la zone de patrouille s’est élargie de Morges à Nyon. L’expérience séduit aussi le reste du canton. Après Lausanne en 2007, le Nord vaudois va la tester cet été à Bavois pour la Fête de jeunesse. La Riviera l’a tentée l’année dernière.

Ton opinion