Etats-Unis: Lady Gaga milite pour les soldats homosexuels
Actualisé

Etats-UnisLady Gaga milite pour les soldats homosexuels

Lady Gaga a enregistré un message adressé au Sénat américain pour le supplier d'agir pour abroger la loi obligeant les homosexuels servant dans l'armée à cacher leur orientation sexuelle.

La chanteuse de 24 ans, icône gay, s'exprime sur le sujet alors que le Sénat américain s'apprête à examiner à partir de mardi un vaste projet de loi de finance de la Défense dans lequel figure un amendement visant à mettre fin à la loi «Don't ask, don't tell» (ne rien demander, ne rien dire). Un premier vote est prévu mardi pour tenter d'écarter une obstruction de l'opposition sur «Don't ask, don't tell», qui empêche l'examen du projet de loi.

Le texte controversé, adopté en 1993 oblige les militaires homosexuels à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyés de l'armée américaine. A l'époque ou il a été adopté, sous l'administration du président démocrate Bill Clinton ce texte était considéré comme un bon compromis. Mais depuis 1994, environ 14.000 soldats ont dû quitter les rangs de l'armée en raison de leur homosexualité, selon des sources associatives.

Dans un message de 7 minutes 29, la chanteuse apparaît en noir et blanc, costume noir, un drapeau américain au fond. La vidéo datée de jeudi apparaît également sur le site internet de la star. Elle s'adresse en premier lieu aux sénateurs républicains qui ont pris position contre le texte, John McCain, Mitch McConnell, James Inhoffe et Jeff Sessions, à ses «compatriotes américains» et au Sénat des Etats-Unis.

Elle affirme que plusieurs associations de défense des militaires homosexuels ont démontré «l'application constitutionnelle incohérente et anticonstitutionnelle de cette loi». «Les soldats gays sont devenus des cibles», assure Lady Gaga. «Je suis là pour représenter une voix pour ma génération, pas la génération des sénateurs qui votent mais pour les jeunes de ce pays. La génération touchée par cette loi», poursuit la chanteuse.

«Sénateurs, quand vous envoyez nos hommes et femmes à la guerre, quand vous envoyez nos femmes, maris, fils et filles au combat, allez-vous leur faire honneur? Soutiendrez-vous l'abrogation de cette loi mardi?», lance-t-elle encore. Elle appelle ensuite les Américains à téléphoner à leurs sénateurs pour leur demander d'abroger la loi. Lady Gaga conclut ensuite son message en demandant aux sénateurs de s'opposer à «l'obstruction scandaleuse de John McCain».

Contacté par l'AFP, une porte-parole du sénateur républicain s'est refusée à commenter le message de la chanteuse.

La Chambre des représentants a déjà adopté en mai le projet de loi avec les dispositions permettant l'abrogation de la loi controversée. Lady Gaga avait déjà envoyé mardi un message sur Twitter concernant le chef de la majorité démocrate Harry Reid: «Abrogation de Don't ask, don't tell. APPELEZ HARRY REID pour programmer un vote au Sénat». Le chef démocrate avait répondu le même jour sur Twitter: «@Ladygaga Il y a un vote sur #DADT la semaine prochaine. Chaque personne qualifiée va être autorisée à servir ce pays». (afp)

Ton opinion