Actualisé 16.06.2019 à 11:42

VoileLadycat remporte un Bol d'or mouvementé

Le catamaran barré par le Français Yann Guichard a remporté samedi la 81e édition de la prestigieuse régate lémanique. La course déplore de nombreux abandons à cause d'un violent orage.

von
Oliver Dufour Genève
1 / 7
Alinghi et les 464 autres bateaux au départ du 81e Bol d'or ont souffert samedi en fin de journée. L'orage a fait des dégâts au sein de la flotte.

Alinghi et les 464 autres bateaux au départ du 81e Bol d'or ont souffert samedi en fin de journée. L'orage a fait des dégâts au sein de la flotte.

Loris von Siebenthal
La violence des vents a forcé de nombreux équipages à abandonner sur casse matérielle.

La violence des vents a forcé de nombreux équipages à abandonner sur casse matérielle.

Loris von Siebenthal
Certains bateaux ont chaviré et leurs équipages ont dû être secourus par les sociétés de sauvetage du Léman.

Certains bateaux ont chaviré et leurs équipages ont dû être secourus par les sociétés de sauvetage du Léman.

Loris von Siebenthal

Météorologues et spécialistes du lac avaient prévenu de la forte éventualité de voir passer des orages sur le Léman samedi. De quoi risquer de perturber la tenue de la 81e édition du Bol d'or, mythique course à la voile reliant les deux extrémités du lac entre Genève et Le Bouveret (VS). Ça n'a pas manqué, puisque les éléments se sont déchaînés en fin de journée, vers 17h, faisant des dégâts au sein de la flotte de 465 bateaux ayant pris le départ. Parmi les D35, Realteam, barré par Jérôme Clerc, a démâté au large de Lugrin (F) alors qu'il tenait la deuxième place provisoire après avoir passé la mi-parcours et bien géré son retour vers Genève. Par chance, personne n'a été blessé. Chez les M2, Satanas et DCM ont également démâté et chaviré. Là encore, les équipages ont heureusement été épargnés. De nombreux autres concurrents ont réduit, voire rangé leurs voiles en attendant la fin du grain. Beaucoup ont abandonné.

Avant cette colère de la nature, c'est Ladycat qui avait fait la meilleure affaire en passant en premier la barge du Bouveret après 4h35' de course. Profitant de la chute du vent au même moment, le catamaran barré par Yann Guichard avait pris près de 40 minutes d'avance sur Realteam et les autres poursuivants et semblait parti pour un long cavalier solitaire.

Quatrième victoire pour le bateau de Dona Bertarelli

C'était compter sans la tempête qui a brassé les cartes et permis aux D35 de revenir de l'arrière sur le bateau modifié appartenant à Dona Bertarelli, qui n'était pas à bord en raison d'une blessure.

A l'entrée du Petit-Lac, la course s'est rapidement résumée à une haletante bagarre à trois entre Ladycat, Ylliam et Alinghi, qui avait pourtant passé au Bouveret avec un important retard sur les leaders. Le trio s'est relayé en tête jusque dans les derniers kilomètres de course.

Malgré des airs très faibles en début de soirée, Ladycat a finalement reprendre la tête à Ylliam et a franchi la ligne en vainqueur après 10h36' de course. Il s'agit de la quatrième victoire pour ce bateau, mais la première depuis les modifications qu'il a subies et qui ne lui permettent plus de faire partie de la classe D35. Des D35 qui vivaient d'ailleurs leur dernier Bol d'or en tant que série lémanique, puisque 2020 verra arriver une nouvelle génération de catamarans «volants» TF35 à foils. C'est Ylliam qui a pris la première place de cette série dominatrice du Léman depuis 15 ans.

L'avance considérable des gros multicoques ne doit pas faire oublier le reste de la flotte. Les nombreux équipages encore en course arriveront sans doute dimanche après-midi.

Revivez la course jusqu'à l'arrivée des vainqueurs

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!